COIN DE LA DOCUMENTALISTE – MAI 2014

Vous travaillez pour un service de garde ou pour un établissement de santé ou de services sociaux, un service ambulancier ou une clinique dentaire ? Notre documentaliste vous propose chaque mois des informations dignes d’intérêt.

Si le lien Internet ne permet pas d’accéder à la version complète d’un document, vous pourrez l’obtenir par le biais du service de P.E.B. de votre centre de documentation.

Pour contacter notre documentaliste :

Suzie Désilets : 514 253-6871 ou 1 800 361-4528

AMÉNAGEMENT-ARCHITECTURE

  • Par souci d’économie, les entreprises installent leurs employés dans de vastes salles censées encourager la collaboration, la transparence et la créativité. Or, de récentes études tendent à démontrer que les bureaux à aires ouvertes ne remplissent pas leurs promesses. Myriam Fimbry est allée constater comment se vivent les avantages et les inconvénients des aires ouvertes au quotidien. Pour la psychologue de l’environnement Jacqueline Vischer, les clés d’un bon aménagement résident dans une planification sérieuse et l’implication des employés, un investissement que trop d’entreprises négligent.

    Source : Radio-Canada. (2014, 13 avril). Ici Radio-Canada. Repéré à http://ici.radio-canada.ca/emissions/desautels_le_dimanche/2013-2014/chronique.asp?idChronique=334628

  • Ce guide complète les informations contenues dans le guide d’aménagement du bloc opératoire et de chirurgie d’un jour ainsi que celles contenues dans le guide d’aménagement de médecine de jour et des cliniques externes. Précisons que le guide de retraitement des dispositifs médicaux doit être consulté en parallèle concernant le volet du retraitement de divers dispositifs médicaux. Il ne traite pas des départements et des unités où sont déplacés les appareils d’imagerie médicale mobiles tels que l’unité d’urgence, l’unité d’endoscopie et les unités de soins intensifs ainsi que le bloc opératoire. Il ne concerne pas l’unité d’électrophysiologie interventionnelle cardiaque, l’unité d’hémodynamie, ni celle de la radio-oncologie. Celles-ci feront l’objet de guides distincts. De même, ce guide ne traite pas des cliniques privées qui offrent des services d’imagerie médicale, ni des centres de recherche indépendants.

    Source : Piette, Lise-Anne. (2014). Unité d’imagerie médicale (Centres hospitaliers de soins de courte durée) : Répertoire des guides de planification immobilière. [Québec] : Direction des communications, Ministère de la santé et des services sociaux, 122 p. Repéré à http://publications.msss.gouv.qc.ca/acrobat/f/documentation/2014/14-610-01W.pdf

  • Dans le domaine de la santé scolaire (secteur « santé des jeunes »), une partie du mandat des infirmières du CSSS Richelieu-Yamaska couvre le volet « immunisation auprès de la clientèle cible ». Elles procèdent à la vaccination massive de centaines d’élèves.  Or, la vie de ces infirmières n’est pas toujours drôle lors des journées de vaccination, car les risques pour la SST sont nombreux. Voyons quelques moyens de les prévenir.

    Source : Bonin, Julie, et Dubé, Jocelyne. (2014). OP, 37(2), 12-13. Repéré à http://www.asstsas.qc.ca/documents/Publications/Repertoire%20de%20nos%20publications/OP/op372012_Vaccination%20scolaire.pdf

CHAMPS ÉLECTROMAGNÉTIQUES

  • Limited data is available about incidence of acute transient symptoms associated with occupational exposure to static magnetic stray fields from MRI scanners. We aimed to assess the incidence of these symptoms among healthcare and research staff working with MRI scanners, and their association with static magnetic field exposure. We performed an observational study among 361 employees of 14 clinical and research MRI facilities in The Netherlands.

    Source : Schaap, Kristel, Christopher-de Vries, Yvette, Mason, Catherine K., de Vocht, Frank, Portengen, Lützen, et Kromhout, Hans. (2014). Occupational & Environmental Medicine. Prépublication. doi:10.1136/oemed-2013-101890

CHUTES ET GLISSADES

COMITÉS DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ DU TRAVAIL (CPSST)

DÉCHETS DANGEREUX

DÉPLACEMENTS DES BÉNÉFICIAIRES

  • There has been extensive investment in programmes to reduce injuries among health care staff caused by moving and handling patients or residents. Given conflicting evidence regarding the effectiveness of such programmes, the present paper conducted a critical appraisal of systematic reviews assessing the effectiveness of interventions in reducing back pain and injuries among healthcare staff. A realist synthesis was conducted on a second set of reports to identify best practices for moving and handling programmes.

    Source : Thomas, David R., et Thomas, Yoke Leng N. (2014). International Journal of Nursing Studies. Prépublication. doi: http://dx.doi.org/10.1016/j.ijnurstu.2014.03.007

  • The prevalence of musculoskeletal injuries among nursing staff has been high due to patient handling and movement. Internationally, healthcare organizations are integrating technological equipment into patient handling and movement to improve safety. Although evidence shows that safe patient handling programs reduce work-related musculoskeletal injuries in nursing staff, it is not clear how safe these new programs are for patients. The objective of this study was to explore adverse patient events associated with safe patient handling programs and preventive approaches in U.S. Veterans Affairs medical centers.

    Source : Elnitsky, Christine A., Lind, Jason D., Rugs, Deborah, et Powell-Cope, Gail. (2014). International Journal of Nursing Studies. Prépublication. doi: http://dx.doi.org/10.1016/j.ijnurstu.2014.04.015

  • This mixed method case study evaluated nursing perceptions in a 431-bed hospital setting regarding the applicability, utilization, and efficiency of employing a new seated positioning system (SPS) device for sitting patients upright and boosting them in chairs. Focus group interviews were conducted prepilot and postpilot of the SPS device, along with collection of postpilot survey data. Nurses prefer the use of an SPS device over traditional efforts of pulling patient upright in chairs; less effort and fewer staff is required. Nurses are more compliant in following organizational safety standards when using the device and felt it aided with falls and pressure ulcer prevention. Such an alternative SPS device can affect safe patient handling, repositioning, and mobility protocol compliance.

    Source : Kowal, Christopher. (2014). American Journal of Safe Patient Handling & Movement, 4(1), 8-14. Repéré à http://www.americanjournalofsphm.com/shop_ajsphm/index.php?route=product/product&path=77_78&product_id=124

  • In acute care, Intensive Care Unit (ICU) patients face the greatest risk for development of pressure ulcers. An unexplained increase in the incidence of pressure ulcers in the ICU in a rural Midwest Magnet hospital led to the development of evidence-based initiatives to address this challenge to practice. In the 2 months prior to this project, 7 stage II pressure ulcers developed in the ICU. This initiative included education regarding significance and limitations of the Braden risk assessment in ICU, introduction of a pressure ulcer prevention bundle acronym, review of patient turning practices with emphasis on safe patient handling, and creation of an algorithm with interventions targeted to Braden subscales and highest risk ICU patients. In the 16 months following this project, 5 stage II pressures developed. No stage III or greated pressure ulcers developed in the 2 months prior to initiative or in the 16 months after initiative.

    Source : Jochem, Kathy, et Weigand, Laura. (2014). American Journal of Safe Patient Handling & Movement, 4(1), 15-20. Repéré à http://www.americanjournalofsphm.com/shop_ajsphm/index.php?route=product/product&path=77_78&product_id=125

ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION

ÉVACUATION D’URGENCE

  • On ne le dira jamais assez  » en cas d’urgence, vaut mieux être prêt ! « . Si un événement majeur survient – incendie, fuite toxique, etc. -, l’entreprise doit pouvoir faire face à la situation pour que cette urgence me devienne pas une crise. C’est sans doute vrai, mais c’est aussi un peu vague : qu’est-ce qu’être prêt ? Afin de vous donner quelques pistes, cet article s’intéresse aux obligations des employeurs en matière d’urgence.

    Source : Cardinal, André. (2014). Convergence, 30(1), 4-5. Repéré à http://www.centrepatronalsst.qc.ca/publications/convergence.html

  • Lors de la planification des mesures d’urgence, une des premières étapes consiste à recenser les situations qui pourraient entraîner des conséquences majeures pour votre organisation. Par la suite, il importe d’effectuer une étude de vulnérabilité afin d’évaluer les impacts – faiblesses relatives – de ces situations d’urgence. Mais qu’est-ce qu’une étude de vulnérabilité ? Quand faut-il la réaliser ? Quels sont les aspects à considérer lors d’une telle analyse ? D’abord, regardons les grandes étapes associées à la planification des mesures d’urgence. L’article comprend plusieurs tableaux explicatifs.

    Source : Dubreuil, Denis. (2014). Convergence, 30(1), 8-9. Repéré à http://www.centrepatronalsst.qc.ca/publications/convergence.html

  • Il existe plusieurs situations d’urgence susceptibles de mettre en péril la sécurité des personnes, d’endommager vos installations, d’interrompre vos activités, de contaminer l’environnement, etc. Votre organisation saura-t-elle réagir adéquatement le moment venu ? Est-elle vraiment prête à affronter une urgence ? Pour réagir adéquatement le jour J, encore faut-il connaître les dangers potentiels qui vous guettent ? Ainsi, vous éviterez d’improviser et pourrez prévoir les interventions possibles. Plus précisément, cela dictera qui fait quoi, quand, où et comment ?

    Source : Mallette, Sylvie. (2014). Convergence, 30(1), 6-7. Repéré à http://www.centrepatronalsst.qc.ca/publications/convergence.html

  • Une urgence peut avoir des impacts importants dans une entreprise et, lorsqu’elle survient, tout va très vite. La communication, déjà importante en situation normale, devient essentielle et incontournable en situation d’urgence. Une bonne communication doit s’établir avec les employés, la population, les autorités locales, les actionnaires et les médias. Pour être efficace, vous devez vous préparer à l’avance pour toutes les phases de l’urgence.

    Source : Lessard, Isabelle. (2014). Convergence, 30(1), 10-11. Repéré à  http://www.centrepatronalsst.qc.ca/publications/convergence.html

GESTION-LEADERSHIP

  • La prévention des problèmes de santé mentale attribuables au travail nous ramène d’abord à la question de fond qui guide depuis toujours la prévention de toute altération de l’état de santé résultant d’une exposition professionnelle : faut-il agir sur l’individu ou sur le travail? Dans ce contexte, une première chose à éviter est de limiter ses interventions préventives à la mise en place d’un programme d’aide aux employés (PAE), sans considérer la nécessité de mettre également en place un programme d’aide à l’organisation (PAO). La deuxième chose à bannir est de promouvoir l’évaluation individualisée des performances dans une organisation. Une approche à la fois organisationnelle et individuelle des problèmes de santé mentale au travail favorise la création d’un milieu de travail salutogène.

    Source : Vézina, Michel. (2014). Quoi ne pas faire pour éviter les problèmes de santé mentale attribuables au travail ? Quintessence, 6(4), [2] p. Repéré à http://www.qualaxia.org/fdownload.php?fn=Quintessence-V06N04-fr.pdf&ct=dqt&tp=pdf

  • Les changements qui touchent l’identité de l’organisation ou de ses membres sont parmi ceux qui risquent le plus d’échouer ou de causer des dommages. En effet, ils peuvent entraîner des résistances farouches, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’organisation. Or, il n’est pas toujours facile de cerner en quoi un changement peut menacer l’identité de l’organisation, d’un groupe ou d’une personne. C’est pourquoi les résistances d’origine identitaire sont pour la plupart inattendues et mystérieuses aux yeux des porteurs du changement. Cet article met en lumière ce que sont les menaces identitaires, et leurs impacts potentiels en termes d’insécurité et de réactions défensives. Afin de prévenir ou d’apaiser ces menaces, l’article passe en revue quelques conditions de succès à respecter et propose cinq balises identitaires auxquelles prêter attention dans la lecture et l’accompagnement du changement. Enfin, il fait quelques mises en garde éthiques et pratiques à considérer lorsque le changement touche directement l’identité.

    Source : Ghadiri, Djahanchah Philip Ghadiri. (2014). Gestion : Revue internationale de gestion, 39(1), 38-47. Repéré à http://www.revuegestion.ca/catalog/revue-gestion/articles/volume-40/quand-le-changement-menace-l-identite.html

  • Ce livre offre 52 capsules portant sur les différents thèmes concernant la SST, dont les attitudes et comportements, la communication, le leadership, la culture de prévention, etc. Il se divise en 3 parties : 1) Voir, penser, agir autrement ; 2) Communiquer autrement ; 3) Ces phrases qui assomment l’intervenant en SST. L’objectif est le suivant : si on veut que les comportements de prévention s’améliorent chez les êtres humains travaillant en milieu à risque, il nous faut aborder différemment la SST. Une solution est d’humaniser nos façons de faire. Via les illustrations humoristiques, on tente – en les juxtaposant – de faire voir les pratiques souvent traditionnellement en vogue dans les milieux de travail et celles qui seraient maintenant opportunes d’adopter pour obtenir de meilleurs résultats.

    Source : Cossette, Renée. (2014). Favoriser plus de conscience dans les comportements de santé-sécurité au travail : 52 capsules. Dunham : Créanim, 137 p.

    Pour se le procurer : http://creanim.ca/?page_id=446

GESTION DE LA SST

  • Lors de la planification des mesures d’urgence, une des premières étapes consiste à recenser les situations qui pourraient entraîner des conséquences majeures pour votre organisation. Par la suite, il importe d’effectuer une étude de vulnérabilité afin d’évaluer les impacts – faiblesses relatives – de ces situations d’urgence. Mais qu’est-ce qu’une étude de vulnérabilité ? Quand faut-il la réaliser ? Quels sont les aspects à considérer lors d’une telle analyse ? D’abord, regardons les grandes étapes associées à la planification des mesures d’urgence. L’article comprend plusieurs tableaux explicatifs.

    Source : Dubreuil, Denis. (2014). Convergence, 30(1), 8-9. Repéré à http://www.centrepatronalsst.qc.ca/publications/convergence.html

  • Il existe plusieurs situations d’urgence susceptibles de mettre en péril la sécurité des personnes, d’endommager vos installations, d’interrompre vos activités, de contaminer l’environnement, etc. Votre organisation saura-t-elle réagir adéquatement le moment venu ? Est-elle vraiment prête à affronter une urgence ? Pour réagir adéquatement le jour J, encore faut-il connaître les dangers potentiels qui vous guettent ? Ainsi, vous éviterez d’improviser et pourrez prévoir les interventions possibles. Plus précisément, cela dictera qui fait quoi, quand, où et comment ?

    Source : Mallette, Sylvie. (2014). Convergence, 30(1), 6-7. Repéré à http://www.centrepatronalsst.qc.ca/publications/convergence.html

  • On ne le dira jamais assez  » en cas d’urgence, vaut mieux être prêt ! « . Si un événement majeur survient – incendie, fuite toxique, etc. -, l’entreprise doit pouvoir faire face à la situation pour que cette urgence me devienne pas une crise. C’est sans doute vrai, mais c’est aussi un peu vague : qu’est-ce qu’être prêt ? Afin de vous donner quelques pistes, cet article s’intéresse aux obligations des employeurs en matière d’urgence.

    Source : Cardinal, André. (2014). Convergence, 30(1), 4-5. Repéré à http://www.centrepatronalsst.qc.ca/publications/convergence.html

  • Une urgence peut avoir des impacts importants dans une entreprise et, lorsqu’elle survient, tout va très vite. La communication, déjà importante en situation normale, devient essentielle et incontournable en situation d’urgence. Une bonne communication doit s’établir avec les employés, la population, les autorités locales, les actionnaires et les médias. Pour être efficace, vous devez vous préparer à l’avance pour toutes les phases de l’urgence.

    Source : Lessard, Isabelle. (2014). Convergence, 30(1), 10-11. Repéré à : http://www.centrepatronalsst.qc.ca/publications/convergence.html

  • Définitivement, 2013 et le début de 2014, ont été marqués par des tragédies qui ont bouleversé le Québec. À peine 24 heures après la tragédie de Lac-Mégantic, il était  » évident  » que des actions judiciaires au civil risquaient d’être entamées par des citoyens et des commerçants. Plusieurs d’entre vous se sont certainement demandés : « mais si ça arrivait chez nous, dans notre entreprise, dans le contexte d’un événement accidentel où les victimes seraient des travailleurs, en plus des recours pénaux intentés par la CSST, pourrions-nous également être poursuivis au civil par des travailleurs ? Des employés qui, par ailleurs, bénéficient des indemnités de remplacement du revenu versées par la CSST ? Et ce, même si la santé et la sécurité du travail est un régime de responsabilité  » sans égard à la faute  » ? Réponse : ça dépend !

    Source : Rosan, Maryline. (2014). Convergence, 30(1), 18-19. Repéré à http://www.centrepatronalsst.qc.ca/publications/convergence.html

  • Ce livre offre 52 capsules portant sur les différents thèmes concernant la SST, dont les attitudes et comportements, la communication, le leadership, la culture de prévention, etc. Il se divise en 3 parties : 1) Voir, penser, agir autrement ; 2) Communiquer autrement ; 3) Ces phrases qui assomment l’intervenant en SST. L’objectif est le suivant : si on veut que les comportements de prévention s’améliorent chez les êtres humains travaillant en milieu à risque, il nous faut aborder différemment la SST. Une solution est d’humaniser nos façons de faire. Via les illustrations humoristiques, on tente – en les juxtaposant – de faire voir les pratiques souvent traditionnellement en vogue dans les milieux de travail et celles qui seraient maintenant opportunes d’adopter pour obtenir de meilleurs résultats.

    Source : Cossette, Renée. (2014). Favoriser plus de conscience dans les comportements de santé-sécurité au travail : 52 capsules. Dunham : Créanim, 137 p.

    Pour se le procurer : http://creanim.ca/?page_id=446

  • Vous débutez en SST ? Vous venez d’être nommé membre du comité paritaire de santé et de sécurité du travail (CPSST) ? On vous confie un mandat et vous ne savez par quel bout commencer ? Cadenassage, inspection préventive, TMS : ces termes ne font pas encore partie de votre vocabulaire ? Voici un outil pour éviter de vous y perdre !

    Source : Bouchard, Françoise. (2014). OP, 37(2), 8. Repéré  à http://www.asstsas.qc.ca/documents/Publications/Repertoire%20de%20nos%20publications/OP/op372008_action-prevention.pdf

HORAIRE DE TRAVAIL

  • The objective was to assess if less than 11 hours off work between work shifts (quick returns) was related to insomnia, sleepiness, fatigue, anxiety, depression and shift work disorder among nurses. The authors found a significant positive association between quick returns and insomnia, excessive sleepiness, excessive fatigue and shift work disorder. Anxiety and depression were not related to working quick returns. In conclusion, there is a health hazard associated with quick returns. Further research should aim to investigate if workplace strategies aimed at reducing the number of quick returns may reduce complaints among workers.

    Source : Eldevik MF, Flo E, Moen BE, Pallesen S, et Bjorvatn B. (2013). PLoS One, 8(8), 9 p. doi: 10.1371/journal.pone.0070882. eCollection 2013. Repéré à http://www.plosone.org/article/fetchObject.action?uri=info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0070882&representation=PDF

  • Dans les entreprises, la mise en place de postes longs de 12 heures progresse. Forts de ce constat, des acteurs en santé et sécurité au travail ont réalisé une synthèse de leurs observations de terrain avec un travail bibliographique pour faire le point sur cette question. Les effets secondaires les plus documentés de ces postes longs comparés aux postes de 8 heures sont la prise de poids, l’augmentation des erreurs, d’accidents du travail et de trajet, des conduites addictives, des troubles musculosquelettiques et des pathologies du dos. De plus, les salariés exposés à ces horaires atypiques doivent réaliser un arbitrage entre leur santé et leur disponibilité familiale, et ceci fréquemment au détriment de leur santé. Cette organisation en postes longs ne devrait être adoptée que dans les cas d’absolue nécessité et en tenant compte de préconisations qui en limitent les effets négatifs.

    Source : Weibel, L., Herbrecht, D., Imboden, D., Junker-Mois, L. et Bannerot, B. (2014). Références en santé au travail, 137, 141-149. Repéré à http://www.rst-sante-travail.fr/rst/dms/dmt/ArticleDMT/MiseAuPoint/TI-RST-TP-18/tp18.pdf

  • Permanent night-shift workers may develop shift-work disorder (SWD). In the current study, we evaluated neurophysiological and behavioral indices of distractibility across times prior to the night shift, during night hours, and after acute sleep deprivation  in permanent hospital night workers with and without SWD. The results demonstrate specific deficits in neurophysiological activity in the attentional domain among the shift-work disorder group relative to night workers.

    Source : Gumenyuk V., Howard R., Roth T., Korzyukov O., et Drake CL. (2014). Sleep, 37(3), 545-556. Repéré à http://www.journalsleep.org/ViewAbstract.aspx?pid=29360

HYGIÈNE ET SALUBRITÉ

IMAGERIE MÉDICALE

  • Limited data is available about incidence of acute transient symptoms associated with occupational exposure to static magnetic stray fields from MRI scanners. We aimed to assess the incidence of these symptoms among healthcare and research staff working with MRI scanners, and their association with static magnetic field exposure. We performed an observational study among 361 employees of 14 clinical and research MRI facilities in The Netherlands.

    Source : Schaap, Kristel, Christopher-de Vries, Yvette, Mason, Catherine K., de Vocht, Frank, Portengen, Lützen, et Kromhout, Hans. (2014). Occupational & Environmental Medicine. Prépublication. doi:10.1136/oemed-2013-101890

  • Caring is a fundamental tenet of healthcare. Caring ‘too much’ can result in compassion fatigue syndrome and is often linked to burnout and low morale. The objective of this study was to examine compassion fatigue, secondary traumatic stress (STS) and burnout by investigating the relationship between levels of compassion (compassion satisfaction) and STS and burnout. The study also aimed to identify radiation therapist (RTTs) groups who may be at risk for developing STS and burnout. Finally, the authors investigated the level of social support that RTTs receive.

    Source : Gillies, Carol, Bristow, Bonnie, Gallant, François, Osmar, Kari, Lange-Mechlen, Irene, et Tyler Tran, William. (2014). Journal of Radiotherapy in Practice. Prépublication. doi : http://dx.doi.org/10.1017/S1460396914000144

  • Ce guide complète les informations contenues dans le guide d’aménagement du bloc opératoire et de chirurgie d’un jour ainsi que celles contenues dans le guide d’aménagement de médecine de jour et des cliniques externes. Précisons que le guide de retraitement des dispositifs médicaux doit être consulté en parallèle concernant le volet du retraitement de divers dispositifs médicaux. Il ne traite pas des départements et des unités où sont déplacés les appareils d’imagerie médicale mobiles tels que l’unité d’urgence, l’unité d’endoscopie et les unités de soins intensifs ainsi que le bloc opératoire. Il ne concerne pas l’unité d’électrophysiologie interventionnelle cardiaque, l’unité d’hémodynamie, ni celle de la radio-oncologie. Celles-ci feront l’objet de guides distincts. De même, ce guide ne traite pas des cliniques privées qui offrent des services d’imagerie médicale, ni des centres de recherche indépendants.

    Source : Piette, Lise-Anne. (2014). Unité d’imagerie médicale (Centres hospitaliers de soins de courte durée) : Répertoire des guides de planification immobilière. [Québec] : Direction des communications, Ministère de la santé et des services sociaux, 122 p. Repéré à http://publications.msss.gouv.qc.ca/acrobat/f/documentation/2014/14-610-01W.pdf

  • Le travail en échographie générale occasionne des postures et des mouvements susceptibles d’entraîner des troubles musculosquelettiques (TMS). Cette fiche présente de grands principes pour réduire ces risques.

    Source : Bélanger, Louise, Duval, Lisette, et Gambin, Christiane. (2014). Montréal : ASSTSAS, 4 p. Repéré à http://www.asstsas.qc.ca/documents/Publications/Repertoire%20de%20nos%20publications/Autres/FT12_Echographie_generale-WEB.pdf

MANUTENTION

  • Voici une affiche informative pour la prévention des efforts excessifs lors de la manutention de charges. Les manoeuvres et postures sécuritaires y sont décrites et illustrées. De plus, on y traite de la réorganisation des rangements du matériel en fonction du poids et de la fréquence d’utilisation.

    Source : ASSTSAS. (2014). Manutention de charges. Montréal : ASSTSAS. Repéré à http://www.asstsas.qc.ca/documents/Publications/Repertoire%20de%20nos%20publications/Autres/A47_Manutention_charges.pdf

  • This experimental study investigated the effect of lifting task parameters (i.e., lifting weight, frequency, coupling, asymmetric angle, and vertical, horizontal, and travel distances) for various dynamic human lifting activities on the ground reaction forces of workers. Ten male workers loaded containers from different levels asymmetrically during experimental trials. The experimental design evolved using Taguchi’s Fractional Factorial Experiments. Three factors (lifting weight, frequency, and vertical distance) were observed to be significant.

    Source : Pratrap Singh, Ravindra, Batish, Ajay, et Singh, Tejinder Pal. (2014). Workplace Health & Safety, 62(4), 150-160. doi: 10.3928/21650799-20140305-03

MÉDICAMENTS DANGEREUX

  • Studies for decontamination of antineoplastic compounds have been conducted for decades. Nevertheless, recent studies indicate the contamination of work place in hospitals, and the exposure of workers. In this study, to develop an effective cleaning method for contaminated environments, the degradation efficacies of antineoplastic compounds by reagents were evaluated. The degradation efficacies of various combinations of three reagents (sodium hypochlorite, sodium thiosulfate, and sodium hydroxide) were evaluated with four antineoplastic compounds (cyclophosphamide, epirubicin, cisplatin, and carboplatin). The residues of antineoplastic compounds were measured with high-performance liquid chromatography.

    Source : Gohma, Hiroshi, Inoue, Yoshio, Asano, Micka, et Sugiara, Shin-Ichi. (2014). Journal of Oncology Pharmacy Practice. Prépublication. doi: 10.1177/1078155214530175

  • Le stress chez les soignants peut influencer la qualité des soins. L’objectif de cette étude était d’évaluer la charge mentale et le stress des professionnels des hôpitaux de jour (HDJ) de cancérologie ou des unités de reconstitution des cytotoxiques (URC) en Champagne-Ardenne. En conclusion, cette étude a retrouvé un niveau de stress élevé et une charge mentale de travail importante chez les professionnels des HDJ de cancérologie et des URC de Champagne-Ardenne. La prescription anticipée des chimiothérapies pourrait améliorer ces conditions.

    Source : Debreuve-Theresette, A., Kraïem-Leleu, M., Stona, A.-C., Burde, F., Parent, D., Hettler, D.,… Jovenin, N. (2014). Archives des Maladies Professionnelles et de l’Environnement. Prépublication. doi: http://dx.doi.org/10.1016/j.admp.2014.02.006

  • The Health Hazard Evaluation Program received a request from a regional hospital. The employer was concerned about possible adverse health effects in employees from handling chemotherapy drugs in the outpatient cancer and infusion center. The authors evaluated employee exposure to chemotherapy drugs at an outpatient infusion center and made recommendations.

    Source : West, Christine, et Beaucham, Catherine. (2014). Cincinnati, OH : U.S. Department of Health and Human Services. Centers for Disease Control and Prevention. National Institute for Occupational Safety and Health. iv, 23 p. (Health Hazard Evaluation Report 2013-0019-3205). Repéré à http://www.cdc.gov/niosh/hhe/reports/pdfs/2013-0019-3205.pdf

MILIEU DE VIE

  • La formation « AGIR auprès de la personne âgée », lancée par le ministère de la Santé et des Services sociaux, a rejoint de nombreux préposés aux bénéficiaires du réseau public entre 2009 et 2012. Cette formation voulait donner aux préposés la possibilité de mettre à niveau leurs compétences dans un contexte où les besoins des aînés se sont complexifiés et où des approches de soins davantage axées sur la qualité de vie ont émergées. Le rapport présente les réussites et les limites du processus d’élaboration et de mise en oeuvre de cette formation, les impacts observés sur la pratique des préposés aux bénéficiaires ainsi que les éléments organisationnels qui peuvent être favorables au transfert des connaissances et ceux qui, au contraire, peuvent le contraindre. Il met également en lumière les conditions à mettre en place pour favoriser la pérennité des acquis.

    Source : Brie, Marie-Hélène, et Damasse, Jean. (2014). [Québec] : Direction des communications, Ministère de la santé et des services sociaux, xiii, 48 p. Repéré à http://publications.msss.gouv.qc.ca/acrobat/f/documentation/2013/13-830-21W.pdf

  • There is an unclear relation between staffing levels and the use of physical restraints in nursing homes (NHs). A survey design was used in 570 older adults living on 23 wards within seven NHs. Restraint use was high (50% of residents, of which 80% were restrained on a daily basis). Multivariate analysis was conducted at the level of the individual wards. Neither staff intensity nor staff mix was a determinant of restraint use. Bathing dependency, transfer difficulties, risk for falls, frequent restlessness/agitation, and depression were independent predictors of restraint use. Patient characteristics have significant greater impact on physical restraint use than staffing levels. Therefore, improving knowledge and skills of NH staff to better deal with restlessness/agitation, mobility problems, and risk for falls is encouraged to decrease the use of physical restraints in NH residents.

    Source : Heeren, Pieter, Van de Water, Geert, De Paepe, Leen, Boonen, Steven, Vleugels, Arthur, et Milisen, Koen. (2014). Journal of Gerontological Nursing. Prépublication. doi: 10.3928/00989134-20140407-03

NORMES ET LÉGISLATION EN SST

PATHOLOGIE

PRÉVENTION DES INFECTIONS

PRODUITS TOXIQUES

PROTECTION RESPIRATOIRE

  • The purpose of this NIOSH Science Blog is to explain what is currently known about an important aspect of respirator filtration.  For decades, respirator researchers have been asked whether filters need to be tested with aerosols similar to those encountered in the environment.  Common sense suggests that viruses or bacteria are collected differently from engineered nanoparticles, silica dusts, oil mists or other types of workplace aerosols.

    Source : Centers for Disease Control and Prevention. National Institute for Occupational Safety and Health. (2014, April 2). Do We Need to Challenge Respirator Filters With Biological Aerosols? [Billet de blogue]. Repéré à http://blogs.cdc.gov/niosh-science-blog/2014/04/02/respirator-filter-testing/

RADIOPROTECTION

  • Limited data is available about incidence of acute transient symptoms associated with occupational exposure to static magnetic stray fields from MRI scanners. We aimed to assess the incidence of these symptoms among healthcare and research staff working with MRI scanners, and their association with static magnetic field exposure. We performed an observational study among 361 employees of 14 clinical and research MRI facilities in The Netherlands.

    Source : Schaap, Kristel, Christopher-de Vries, Yvette, Mason, Catherine K., de Vocht, Frank, Portengen, Lützen, et Kromhout, Hans. (2014). Occupational & Environmental Medicine. Prépublication. doi:10.1136/oemed-2013-101890

  • Medical staff doses have increased over the past decade, as there is an increasing need for the benefits and use of radiation in medicine. While current average medical staff doses are well within limits, some doses to individuals could exceed 20 mSv y−1 deep dose equivalent or lens dose equivalent (if unprotected), and there is the potential for some workers to exceed 500 mSv y−1 shallow dose equivalent without careful assessment and protection. Nuclear medicine radiochemistry and patient dose preparation present challenging opportunities for improved dose control.

    Source : Dauer, Lawrence T. (2014). Health Physics, 106(2), 217-224. doi: 10.1097/HP.0000000000000001

SANTÉ PSYCHOLOGIQUE

  • La prévention des problèmes de santé mentale attribuables au travail nous ramène d’abord à la question de fond qui guide depuis toujours la prévention de toute altération de l’état de santé résultant d’une exposition professionnelle : faut-il agir sur l’individu ou sur le travail ? Dans ce contexte, une première chose à éviter est de limiter ses interventions préventives à la mise en place d’un programme d’aide aux employés (PAE), sans considérer la nécessité de mettre également en place un programme d’aide à l’organisation (PAO). La deuxième chose à bannir est de promouvoir l’évaluation individualisée des performances dans une organisation. Une approche à la fois organisationnelle et individuelle des problèmes de santé mentale au travail favorise la création d’un milieu de travail salutogène.

    Source : Vézina, Michel. (2014). Quoi ne pas faire pour éviter les problèmes de santé mentale attribuables au travail ? Quintessence, 6(4), [2] p. Repéré à http://www.qualaxia.org/fdownload.php?fn=Quintessence-V06N04-fr.pdf&ct=dqt&tp=pdf

  • Les changements qui touchent l’identité de l’organisation ou de ses membres sont parmi ceux qui risquent le plus d’échouer ou de causer des dommages. En effet, ils peuvent entraîner des résistances farouches, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’organisation. Or, il n’est pas toujours facile de cerner en quoi un changement peut menacer l’identité de l’organisation, d’un groupe ou d’une personne. C’est pourquoi les résistances d’origine identitaire sont pour la plupart inattendues et mystérieuses aux yeux des porteurs du changement. Cet article met en lumière ce que sont les menaces identitaires, et leurs impacts potentiels en termes d’insécurité et de réactions défensives. Afin de prévenir ou d’apaiser ces menaces, l’article passe en revue quelques conditions de succès à respecter et propose cinq balises identitaires auxquelles prêter attention dans la lecture et l’accompagnement du changement. Enfin, il fait quelques mises en garde éthiques et pratiques à considérer lorsque le changement touche directement l’identité.

    Source : Ghadiri, Djahanchah Philip Ghadiri. (2014). Gestion : Revue internationale de gestion, 39(1), 38-47. Repéré à http://www.revuegestion.ca/catalog/revue-gestion/articles/volume-40/quand-le-changement-menace-l-identite.html

  • Feeling anxious or stressed at work ? The latest findings from researchers at Johns Hopkins University in Baltimore suggest that daily meditation can alleviate symptoms associated with depression and anxiety. The investigators analyzed previously published research based on 47 clinical trials performed in June 2013 on 3,515 participants with various mental and physicial health issues. The author reported that, last year, a study targeted employees in British Columbia, particularly in the healthcare sector.

    Source : Dunsiger, Samuel. (2014). OHS Canada, 30(3), 42.

  • Bien que l’on connaisse de mieux en mieux de quelle façon le milieu de travail peut affecter notre santé mentale et de ce fait notre mieux-être global, les travailleurs peuvent aussi prendre des mesures en vue de favoriser eux-mêmes leur santé mentale et leur mieux-être en développant une forte résilience au stress. Cette affiche illustre dix habitudes concrètes faisant partie d’un mode de vie sain en vue d’améliorer son aptitude mentale dans son milieu de travail. En intégrant concrètement des habitudes simples qui améliorent notre aptitude mentale, nous pouvons augmenter notre performance tant sur les plans de la santé que du travail tout en gérant efficacement divers niveaux de stress.

    Source : Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail. (2014). 10 habitudes saines pour préserver sa santé mentale. Hamilton, Ont.: CCHST. Repéré à http://www.cchst.ca/products/posters/mental_fitness/

  • Les réponses que vous inscrivez dans des questionnaires psychologiques pourraient correspondre à une signature biologique distincte témoignant de votre état de santé. De nouvelles recherches démontrent en effet une correspondance entre la perception qu’ont les travailleurs de leur propre bien-être et ce que leur corps manifeste en réalité. Il s’agit d’un enjeu de taille en santé au travail, quand on sait que le stress en milieu de travail arrive au premier rang des motifs invoqués pour les congés de maladie liés à la dépression et à l’épuisement professionnel. L’étude, qui a recruté plus de 400 travailleurs dans 35 entreprises, a été réalisée par des chercheurs de l’Université de Montréal, de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal et de l’Université McGill.

    Source : Raillant-Clark, William. (2014, 11 mars). UdeM Nouvelles. Repéré à http://www.nouvelles.umontreal.ca/recherche/sciences-de-la-sante/20140311-les-questionnaires-au-travail-en-revelent-plus-que-vous-ne-le-croyez.html

  • Ce livre offre 52 capsules portant sur les différents thèmes concernant la SST, dont les attitudes et comportements, la communication, le leadership, la culture de prévention, etc. Il se divise en 3 parties : 1) Voir, penser, agir autrement ; 2) Communiquer autrement ; 3) Ces phrases qui assomment l’intervenant en SST. L’objectif est le suivant : si on veut que les comportements de prévention s’améliorent chez les êtres humains travaillant en milieu à risque, il nous faut aborder différemment la SST. Une solution est d’humaniser nos façons de faire. Via les illustrations humoristiques, on tente – en les juxtaposant – de faire voir les pratiques souvent traditionnellement en vogue dans les milieux de travail et celles qui seraient maintenant opportunes d’adopter pour obtenir de meilleurs résultats.

    Source : Cossette, Renée. (2014). Favoriser plus de conscience dans les comportements de santé-sécurité au travail : 52 capsules. Dunham : Créanim, 137 p.

    Pour se le procurer : http://creanim.ca/?page_id=446

  • Caring is a fundamental tenet of healthcare. Caring ‘too much’ can result in compassion fatigue syndrome and is often linked to burnout and low morale. The objective of this study was to examine compassion fatigue, secondary traumatic stress (STS) and burnout by investigating the relationship between levels of compassion (compassion satisfaction) and STS and burnout. The study also aimed to identify radiation therapist (RTTs) groups who may be at risk for developing STS and burnout. Finally, the authors investigated the level of social support that RTTs receive.

    Source : Gillies, Carol, Bristow, Bonnie, Gallant, François, Osmar, Kari, Lange-Mechlen, Irene, et Tyler Tran, William. (2014). Journal of Radiotherapy in Practice. Prépublication. doi : http://dx.doi.org/10.1017/S1460396914000144

  • Le stress chez les soignants peut influencer la qualité des soins. L’objectif de cette étude était d’évaluer la charge mentale et le stress des professionnels des hôpitaux de jour (HDJ) de cancérologie ou des unités de reconstitution des cytotoxiques (URC) en Champagne-Ardenne. En conclusion, cette étude a retrouvé un niveau de stress élevé et une charge mentale de travail importante chez les professionnels des HDJ de cancérologie et des URC de Champagne-Ardenne. La prescription anticipée des chimiothérapies pourrait améliorer ces conditions.

    Source : Debreuve-Theresette, A., Kraïem-Leleu, M., Stona, A.-C., Burde, F., Parent, D., Hettler, D.,… Jovenin, N. (2014). Archives des Maladies Professionnelles et de l’Environnement. Prépublication. doi: http://dx.doi.org/10.1016/j.admp.2014.02.006

SERVICES À DOMICILE

  • Home care workers are a priority population for ergonomic assessment and intervention, but research on caregivers’ exposures to hazards is limited. The current project evaluated the reliability and validity of an ergonomic self-assessment tool called Home Care STAT (Safety Task Assessment Tool). Participants completed a background survey followed by 10-14 days of self-monitoring with the STAT. Results showed that the most frequent task was house cleaning, and that participants regularly performed dangerous manual client moving and transferring tasks.

    Source : Olson, Ryan, Wipfli, Brad, Wright, Robert R., Garrigues, Layla, Nguyen, Thuan, et López de Castro, Borja. (2014). Applied Ergonomics, 45(4), 1157-1166. doi: http://dx.doi.org/10.1016/j.apergo.2014.02.004

SERVICES DE GARDE

SIMDUT-SGH

SST EN MILIEU HOSPITALIER

TRAVAIL DE BUREAU

  • Many researchers have reported high levels of discomfort for workers that have relatively low-level demands but whose jobs are sedentary in nature. To date, few interventions have been found to be effective in reducing worker discomfort. This article investigates whether different interventions aimed at promoting postural change could increase body movement throughout the shift and reduce musculoskeletal discomfort.

    Source : Davis, Kermit G., et Kotowsli, Susan E. (2014). Human Factors. Prépublication. doi: 10.1177/0018720814528003

  • Par souci d’économie, les entreprises installent leurs employés dans de vastes salles censées encourager la collaboration, la transparence et la créativité. Or, de récentes études tendent à démontrer que les bureaux à aires ouvertes ne remplissent pas leurs promesses. Myriam Fimbry est allée constater comment se vivent les avantages et les inconvénients des aires ouvertes au quotidien. Pour la psychologue de l’environnement Jacqueline Vischer, les clés d’un bon aménagement résident dans une planification sérieuse et l’implication des employés, un investissement que trop d’entreprises négligent.

    Source : Radio-Canada. (2014, 13 avril). Ici Radio-Canada. Repéré à http://ici.radio-canada.ca/emissions/desautels_le_dimanche/2013-2014/chronique.asp?idChronique=334628

TRAVAIL EN HAUTEUR

TRAVAIL EN LABORATOIRE

TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES

  • The prevalence and consequences of musculoskeletal pain is considerable among healthcare workers, allegedly due to high physical work demands of healthcare work. Previous investigations have shown promising results of physical exercise for relieving pain among different occupational groups, but the question remains whether such physical exercise should be performed at the workplace or conducted as home-based exercise. Performing physical exercise at the workplace together with colleagues may be more motivating for some employees and thus increase adherence. On the other hand, physical exercise performed during working hours at the workplace may be costly for the employers in terms of time spend. Thus, it seems relevant to compare the efficacy of workplace- versus home-based training on musculoskeletal pain. This study is intended to investigate the effect of workplace-based versus home-based physical exercise on musculoskeletal pain among healthcare workers.

    Source : Jakobsen, Markus D., Sundstrup, Emil, Brandt, Mikkel, Zoëga, Anne, Kristensen, Kenneth Jay, Stelter, Reinhard…Andersen, Lars L. (2014). BMC Musculoskeletal Disorders, 15, [17 p.] . doi:10.1186/1471-2474-15-119

  • Many researchers have reported high levels of discomfort for workers that have relatively low-level demands but whose jobs are sedentary in nature. To date, few interventions have been found to be effective in reducing worker discomfort. This article investigates whether different interventions aimed at promoting postural change could increase body movement throughout the shift and reduce musculoskeletal discomfort.

    Source : Davis, Kermit G., et Kotowsli, Susan E. (2014). Human Factors. Prépublication. doi: 10.1177/0018720814528003

  • This study aimed to test longitudinal associations linking the work-unit-level psychosocial and organizational work environment and biomechanical constraints to workers’ shoulder pain in the French multi-centre cohort ORSOSA study of registered nurses (RN) and nursing assistants (NA). The results indicated that RN in work units with understaffing issues or poor relationships reported higher levels of biomechanical constraints in movements and postures and a lower level of perceived job security and stability. NA who experienced such issues reported higher levels of biomechanical constraints in indirect patient-handling activities only. The exposure to these latter factors was associated with higher two-year incident SP among workers.

    Source : Lamy, S., Descatha, A., Sobaszek, A., Caroly, S., De Gaudemaris, R., et Lang, T. (2014). Scandinavian Journal of Work, Environment & Health. Prépublication. doi:10.5271/sjweh.3430

  • Hospital patient care (PC) workers have high rates of workplace injuries, particularly musculoskeletal injuries. Despite a wide spectrum of documented health hazards, little is known about the association between psychosocial factors at work and OSHA-recordable musculoskeletal injuries. The results show support for a multifactorial understanding of musculoskeletal injuries in hospital PC-workers. An increased focus on the various dimensions associated with injury reports, particularly the organizational and psychosocial factors, could contribute to more efficient interventions and programs.

    Source : Reme, S. E., Shaw, W. S., Boden, L. I., Tveito, T. H., O’Day, E. T., Dennerlein, J. T. et Sorensen, G. (2014), Worker assessments of organizational practices and psychosocial work environment are associated with musculoskeletal injuries in hospital patient care workers. American Journal of Industrial Medicine. Prépublication. doi: 10.1002/ajim.22319

  • Le contrôle des infections reliées aux rideaux séparateurs entre les cubicules présente de nombreux défis, car il faut les nettoyer régulièrement. Cette tâche comporte des contraintes pour le personnel de l’entretien ménager : monter dans un escabeau et en descendre, détacher et rattacher chaque crochet, travailler quelques minutes avec les bras levés. Heureusement, il existe un nouveau mécanisme pour réduire les contraintes physiques de même que le temps requis.

    Source : Gambin, Christiane. (2014). OP, 37(2), 9. Repéré à http://www.asstsas.qc.ca/documents/Publications/Repertoire%20de%20nos%20publications/OP/op372009_vitrine.pdf

  • Dans le domaine de la santé scolaire (secteur « santé des jeunes »), une partie du mandat des infirmières du CSSS Richelieu-Yamaska couvre le volet « immunisation auprès de la clientèle cible ». Elles procèdent à la vaccination massive de centaines d’élèves.  Or, la vie de ces infirmières n’est pas toujours drôle lors des journées de vaccination, car les risques pour la SST sont nombreux. Voyons quelques moyens de les prévenir.

    Source : Bonin, Julie, et Dubé, Jocelyne. (2014). OP, 37(2), 12-13. Repéré à http://www.asstsas.qc.ca/documents/Publications/Repertoire%20de%20nos%20publications/OP/op372012_Vaccination%20scolaire.pdf

  • Le travail en échographie générale occasionne des postures et des mouvements susceptibles d’entraîner des troubles musculosquelettiques (TMS). Cette fiche présente de grands principes pour réduire ces risques.

    Source : Bélanger, Louise, Duval, Lisette, et Gambin, Christiane. (2014). Montréal : ASSTSAS, 4 p. Repéré à http://www.asstsas.qc.ca/documents/Publications/Repertoire%20de%20nos%20publications/Autres/FT12_Echographie_generale-WEB.pdf

VACCINATION

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s