COIN DE LA DOCUMENTALISTE – MARS 2017

Vous travaillez pour un service de garde ou pour un établissement de santé ou de services sociaux, un service ambulancier ou une clinique dentaire ? Notre documentaliste vous propose chaque mois des informations dignes d’intérêt.

Si le lien Internet ne permet pas d’accéder à la version complète d’un document, vous pourrez l’obtenir par le biais du service de prêt entre bibliothèques de votre centre de documentation ou directement auprès de l’éditeur.

Pour contacter notre documentaliste :

Suzie Désilets : 514 253-6871 ou 1 800 361-4528

ACCIDENTS DE TRAVAIL

AGRESSIONS ET VIOLENCE

  • Workplace violence (WPV) against healthcare workers (HCWs) employed in psychiatric inpatient wards is a serious occupational issue that involves both staff and patients; the consequences of WPV may include increased service costs and lower standards of care. The purpose of this review was to evaluate which topics have been focused on in the literature and which are new in approaching the concern of patient violence against HCWs employed in psychiatric inpatient wards, in the past 20 years.

    Source : d’Ettorre, Gabriele, & Pellicani, Vincenza. (2017). Safety and Health at Work. Prépublication. http://dx.doi.org/10.1016/j.shaw.2017.01.004

  • Care workers are often exposed to sexual harassment from patients. Research shows that such exposure may have detrimental effects on mental health of the care workers. Inappropriate sexual behaviour from patients is a particular challenge for formal and informal care workers alike. There is a scarceness of studies investigating the experience and the handling of sexual harassment from patients. This study aims to investigate the experience and handling of sexual harassment from patients in care work.

    Source : Nielsen, Maj Britt D., Kjaer, Susie, Aldrich, Per T., Madsen, Ida E.H., Friborg, Maria K., Rugulies, Reiner, & Folker, Anna P. (2017). International Journal of Nursing Studies. Prépublication. http://dx.doi.org/10.1016/j.ijnurstu.2017.02.018

  • La communication joue un rôle important dans nos relations au travail, autant avec les collègues qu’avec les clients. Elle contribue à établir le contact avec l’autre. Lorsque réfléchie et constructive, elle participe au bon climat de travail. La communication offre aussi différentes stratégies pour éviter l’escalade. Voici quelques situations possibles entre un technologiste médical qui procède aux prélèvements sanguins et différents clients. L’exemple s’applique facilement à toute autre situation qui implique les contacts directs avec la clientèle.

    Source : LeQuoc, Sylvain. (Février 2017). OP, 40(1), 22-25. Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/OP/2017/op401022d_sant%C3%A9psy.pdf

  • OSHA has formally initiated rulemaking for a regulation to protect healthcare workers from rampant violence perpetuated by patients and visitors. As a result, healthcare workers are coming forth with horrific accounts of violent attacks. Consider one story, that of Gena Deck, MSN, RN, assistant professor of nursing at the University of Alaska, who conducted this interview with Hospital Employee Health.

    Source : A History Of Violence: One Nurse’s Story. (March 2017). Hospital Employee Health, 36(3), 28-30. Repéré à https://www.ahcmedia.com/articles/140081-a-history-of-violence-one-nurses-story

  • Taking the first step in what is likely to be a protracted political struggle, OSHA recently announced it will promulgate a federal regulation to protect healthcare workers from a shocking epidemic of violence. The decision came at a Jan. 10, 2017, public meeting in Washington, DC at which the standard litany of assault rates and statistics was devastatingly humanized by first-person accounts of healthcare workers.

    Source : Evans, Gary. (March 2017). Hospital Employee Health, 36(3), [25]-28. Repéré à https://www.ahcmedia.com/articles/140080-enough-is-enough-osha-to-issue-regulation-on-violence

  • Workers from the law enforcement and healthcare sectors tend to normalize or mute their victimization from workplace violence (WPV). This study aims to assess the impact of the trivialization of WPV on psychological consequences for workers who have been affected by a WPV incident. The second aim is to assess the moderating effect of sex on the trivialization of WPV. The third and overarching aim is to assess the moderating effect of professional identity on the relations between individual and organizational factors and psychological consequences following a WPV incident.

    Source : Geoffrion, Steve, Goncalves, Jane, Boyer, Richard, Marchand, André, & Guay, Théphane. (2017). Annals of Work Exposures and Health. Prépublication. https://doi.org/10.1093/annweh/wxx003

ALLERGIES PROFESSIONNELLES

AMÉNAGEMENT ET ARCHITECTURE

  • Health care facilities undergoing construction or renovation are especially vulnerable to risks associated with viruses, bacteria and other sources of infection, and an effective infection control system is the first line of defense in protection. Since its first publication in 2003, this standard has revolutionized work practices in and around health care facilities. CSA Z317.13 provides guidance on preventive measures intended to protect patients, staff, and visitors from disease transmission and other health problems, such as allergic reactions, that can be produced during the construction, renovation, or maintenance of health care facilities. Now in its fourth edition, the standard follows to the philosophies of the previous editions but includes a number of changes and improvements inspired by the users of this important document.

    Source: Canadian Standard Association (2017). Infection control during construction, renovation, and maintenance of health care facilities. Norme CSA Z317.13-17. Mississauga : Canadian Standard Association, 154 p. Repéré à http://shop.csa.ca/en/canada/health-care-facility-engineering/z31713-17/invt/27019572017

  • On retrouve des postes d’accueil dans tous les établissements. Souvent, les tâches y sont nombreuses, par exemple téléphonie, enregistrement et surveillance des clients, réception et expédition de documents, administration, etc. Le personnel utilise aussi de multiples équipements: adressographe, numériseur, console téléphonique, matériel informatique, etc. Un nouveau guide de prévention de l’ASSTSAS vous aidera à concevoir un poste d’accueil sécuritaire et fonctionnel ou à corriger les déficiences d’un poste existant.

    Source : Dubé. Jocelyne, & Bertrand, Guy. (Février 2017), OP, 40(1), 6. Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/OP/2017/op401006_am%C3%A9nagement.pdf

  • Occasionally, practitioners must work with single dimensions defined as combinations (sums or differences) of percentile values, but lack information (e.g. variances) to estimate the accommodation achieved. This paper describes methods to predict accommodation proportions for such combinations of percentile values, e.g. two 90th percentile values.

    Source : Albin, Thomas J. (2017). Applied Ergonomics, 19-27. http://dx.doi.org/10.1016/j.apergo.2017.02.005

  • Votre posture pour travailler à l’ordinateur peut être à l’origine de bien des maux au dos, au cou, aux coudes, etc., surtout si vous y consacrez beaucoup de temps. Cette fiche technique vous aidera à réduire les risques de développer des douleurs et des inconforts.

    Source : Dubé, Jocelyne. (2017). Ergonomie de bureau : Travail à l’ordinateur. Montréal : ASSTSAS, 2 p. (Fiche technique ; FT16). Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/Fiches/FT16-bureau.pdf

  • Le poste d’accueil de tout établissement est un lieu où convergent plusieurs activités : accueil de visiteurs, réception d’appels ou de colis, travail à l’ordinateur, utilisation d’équipement informatique, etc. L’aménagement d’un tel endroit relève donc de la haute voltige. Ce webinaire présente des repères de conception qui vous permettront de tenir compte des multiples exigences liées à un poste d’accueil afin d’assurer la santé et la sécurité des travailleurs. Plusieurs exemples concrets de réalisation sont également présentés.

    Source: Bertrand, Guy, & Dubé, Jocelyne. (Janvier 2017). Aménagement d’un porte d’accueil. [Webinaire]. ASSTSAS. Repéré à http://asstsas.qc.ca/publication/amenagement-dun-poste-daccueil-2017-001

Pour visionner l’enregistrement : http://forum.asstsas.qc.ca/2017-001/lqww5vcwxf52

Pour télécharger la présentation : http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/Mat_Pedagogique/web_2017-001amenagement_postes_daccueil_01-2017.pdf

AMIANTE

APPROCHE RELATIONNELLE DE SOINS (ARS)

  • Au CHSLD Sainte-Anne, une unité prothétique fermée accueille les résidents ayant des troubles cognitifs, c’est l’unité 2C. On y vivait plusieurs problèmes dans les soins aux résidents agressifs et perturbateurs et à ceux qui ne veulent pas toujours coopérer. Ces situations entraînaient de l’anxiété et le sentiment de ne pas bien faire son travail, avec pour résultat un grand roulement d’employés. Cet article témoigne de retombées favorables de la formation sur la santé psychologique au travail.

    Source : Hurtubise, Nancy, & Labelle, Christelle. (Février 2017). OP, 40(1), 30-31. Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/OP/2017/op401030d_sant%C3%A9psy.pdf

  • Care UK has produced « Listen, talk, connect » as a guide to support anyone who wants to communicate effectively with someone living with dementia. It provides an excellent set of guiding principles and practical tips to get the most out of visiting someone living with dementia. The advice given here will help to keep the flow of communication going, ensuring interactions remain positive and meaningful.

    Source : Care UK. (2016?). Listen, talk, connect : Communicating with people living with dementia : A guide for carers, relatives and friends. Colchester, UK : Care UK, 67 p. Repéré à http://www.careuk.com/sites/rcs/files/Care_UK_rcs_LTC.pdf

En plus du guide, il existe une vidéo : https://youtu.be/m351xJtXyJM

BLOC OPÉRATOIRE – CHIRURGIE

    • Cette chronique a pour but de présenter brièvement des lectures récentes ou d’autres ressources additionnelles touchant les problématiques de SST dans notre secteur. Au menu dans cette chronique :

– Désinfecter à s’en rendre malade ?

– Rentabilité d’un programme de déplacement sécuritaire des bénéficiaires;

– Virus dans la fumée chirurgicale.

Source : Désilets, Suzie. (Février 2017). OP, 40(1), 32. Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/OP/2017/op401032_coindoc.pdf

        • No healthcare worker would dare light a cigarette on the job or accept that behavior from anyone else. In fact, smoking anywhere inside a hospital is strictly prohibited. Or is it? For the perioperative nurse working in the surgical suite, where lasers and electrosurgical devices are used routinely, some would say that’s a debatable question. “Research shows that inhaling the smoke that’s produced when vaporizing one gram of tissue is like smoking six unfiltered cigarettes in 15 minutes,” said Mary J. Ogg, Senior Perioperative Practice Specialist, Association of periOperative Registered Nurses (AORN).

          Source : Dimond, Valerie J. (February 2017). Healthcare Purchasing News, 41(2), 18. Repéré à http://www.hpnonline.com/dont-choke-back-smoke/

        • Invisible invaders are almost always lurking in the air, ready to make people sick — or sicker. Airborne pathogens in the healthcare setting, Legionella, Aspergillus, influenza, to name a few, can increase a patient’s risk of developing healthcare associated infections (HAIs) and other problems, especially among those who already have weakened immunity. It’s no secret then that adopting effective products and protocols specifically designed to target and eliminate airborne pathogens is a vital component in a facility’s overall infection prevention strategy. Healthcare Purchasing News highlights some insights and solutions for keeping the air cleaner.

          Source : Dimond, Valerie J. (February 2017). Healthcare Purchasing News, 41(2), 14, 16, 18. Repéré à http://www.hpnonline.com/lets-clear-the-air/

BUANDERIE

CANNABIS

CIVILITÉ EN MILIEU DE TRAVAIL

                            • Au Québec, les articles 81.18 à 81.20 de la Loi sur les normes du travail imposent aux employeurs une obligation de moyens pour prévenir le harcèlement psychologique et procurer un milieu de travail sain à leurs employés. Même si certaines organisations se sont dotées de politiques internes pour répondre aux exigences de la loi, elles sont malgré tout confrontées au défi de veiller à leur application et aux complexités relatives à la mise en place de stratégies préventives efficaces. Cet état de la situation met en évidence une tendance à ignorer ou à minimiser les impacts du harcèlement psychologique et des conflits dans les organisations; une négligence plus coûteuse que ne le croient les employeurs. Dès lors, comment situer sa pratique, en tant qu’employeur, pour vraiment prévenir le harcèlement psychologique, compte tenu des disparités organisationnelles relatives aux manquements à la civilité?

                              Source : Corriveau, Élise, & Bihan, Alain Christophe. (2 février 2017). Portail RH. Le coin de l’expert. Repéré à http://www.portailrh.org/expert/ficheSA.aspx?p=660185

CONSTRUCTION

      • Health care facilities undergoing construction or renovation are especially vulnerable to risks associated with viruses, bacteria and other sources of infection, and an effective infection control system is the first line of defense in protection. Since its first publication in 2003, this standard has revolutionized work practices in and around health care facilities. CSA Z317.13 provides guidance on preventive measures intended to protect patients, staff, and visitors from disease transmission and other health problems, such as allergic reactions, that can be produced during the construction, renovation, or maintenance of health care facilities. Now in its fourth edition, the standard follows to the philosophies of the previous editions but includes a number of changes and improvements inspired by the users of this important document.

        Source: Canadian Standard Association (2017). Infection control during construction, renovation, and maintenance of health care facilities. Norme CSA Z317.13-17. Mississauga : Canadian Standard Association, 154 p. Repéré à http://shop.csa.ca/en/canada/health-care-facility-engineering/z31713-17/invt/27019572017

DÉFICIENCE INTELLECTUELLE

      • Person-centred care and co-creation of care (productive interactions between clients and professionals) are expected to lead to better outcomes for clients. Professionals play a prominent role in the care of people with intellectual disabilities at residential care facilities. Thus, person-centred care and co-creation of care may be argued to lead to better outcomes for professionals as well. This study aimed to identify relationships of person-centred care and co-creation of care with the well-being and job satisfaction of professionals working with people with intellectual disabilities (PWID).

        Source: van der Meer, Leontine, Nieboer, Anna Petra, Finkenflügel, Harry, & Murray Cramm, Jane. (2017). Scandinavian Journal of Caring Sciences. Prépublication. doi: 10.1111/scs.12431

DÉPLACEMENTS DES BÉNÉFICIAIRES

    • The purpose of this study was to evaluate 2 methods for patient positioning on the development of pressure ulcers; specifically, standard of care (SOC) using pillows versus a patient positioning system (PPS). The study also compared turning effectiveness as well as nursing resources related to patient positioning and nursing injuries. Findings suggest that assistive devices such as a PPS can be effective in achieving proper positioning of patients to prevent development of pressure ulcers.

      Source : Powers, Jan. (2016). Journal of Wound, Ostomy & Continence Nursing, 43(1), 46-50. doi: 10.1097/WON.0000000000000198

    • De nombreuses études montrent que les techniciens ambulanciers paramédicaux (TAP) ont un taux plus élevé de lésions professionnelles et prennent leur retraite plus tôt que les autres travailleurs de la population y compris ceux du système de santé. Plusieurs TAP quittent leur emploi pour un autre dont les tâches sont moins exigeantes à mesure qu’ils vieillissent. Très peu d’attention a été dirigée sur ce qui se passe réellement sur le terrain lors de situations de travail et les mesures actuelles d’exposition aux facteurs de risque s’avèrent souvent insuffisantes. Ce projet avait donc pour objectif de décrire le contexte de travail des TAP et de quantifier leur exposition aux facteurs de risque de troubles musculosquelettiques.

      Source: Corbeil, Philippe, Plamondon, André, Tremblay, Angelo, Prairie, Jérôme, Larouche, Dominique, Hegg-Deloye, Sandrine. (2017). Mesure de l’exposition du technicien ambulancier paramédical aux facteurs de risque de troubles musculosquelettiques. Montréal : Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail, xi, 108 p. (Rapports scientifiques R-944). Repéré à http://www.irsst.qc.ca/media/documents/PubIRSST/R-944.pdf

    • Paramedic services are considering moving towards the use of powered stretcher and load systems to reduce stretcher related injuries, but cost is perceived as a barrier. This study compared injury incidence rates, days lost, and compensation costs between Niagara Emergency Medical Service (NEMS) and Hamilton Paramedic Service (HPS) pre- (four years) and post- (one year) implementation of powered stretcher and load systems in NEMS. Prior to the intervention stretcher related musculoskeletal disorder (MSD) incidence rates averaged 20.0 and 17.9 per 100 full time equivalent (FTE), in NEMS and HPS respectively. One-year post intervention rates decreased to 4.3 per 100 FTE in NEMS, a 78% reduction. Rates modestly increased to 24.6 per 100 FTE in HPS in same period. Cost-benefit analysis estimated that the added cost to purchase powered stretcher and load systems would be recovered within their expected 7-year service life due to the reduction in compensation costs.

      Source : Armstrong, Daniel P., Ferron, Richard, Taylor, Cindi, McLeod, Brent, Fletcher, Steve, MacPhee, Renée S., & Fischer, Steven L. (2017). Applied Ergonomics, 62, 34-42. http://dx.doi.org/10.1016/j.apergo.2017.02.009

    • Cette chronique a pour but de présenter brièvement des lectures récentes ou d’autres ressources additionnelles touchant les problématiques de SST dans notre secteur. Au menu dans cette chronique :

      – Désinfecter à s’en rendre malade ?

      – Rentabilité d’un programme de déplacement sécuritaire des bénéficiaires;

      – Virus dans la fumée chirurgicale.

      Source : Désilets, Suzie. (Février 2017). OP, 40(1), 32. Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/OP/2017/op401032_coindoc.pdf

      ÉQUIPEMENT DE PROTECTION

      • The United States Occupational Safety and Health Administration (OSHA) Bloodborne Pathogens Standard as amended by the Needlestick Safety and Prevention Act requiring the use of safety-engineered medical devices to prevent needlesticks and sharps injuries has been in place since 2001. Injury changes over time include differences between those from non-safety compared to safety-engineered medical devices. This research compares 2 US occupational incident surveillance systems to determine if these data can be generalized to other facilities and other countries either with legislation in place or considering developing national policies for the prevention of sharps injuries among healthcare personnel.

        Source : Mitchell, Amber H., Parker, Ginger B., Kanamori, Hajime, Rutala, William A., & Weber, David J. (2017). Journal of Hospital Infection. Prépublication. http://dx.doi.org/10.1016/j.jhin.2017.02.021

      • Paramedic services are considering moving towards the use of powered stretcher and load systems to reduce stretcher related injuries, but cost is perceived as a barrier. This study compared injury incidence rates, days lost, and compensation costs between Niagara Emergency Medical Service (NEMS) and Hamilton Paramedic Service (HPS) pre- (four years) and post- (one year) implementation of powered stretcher and load systems in NEMS. Prior to the intervention stretcher related musculoskeletal disorder (MSD) incidence rates averaged 20.0 and 17.9 per 100 full time equivalent (FTE), in NEMS and HPS respectively. One-year post intervention rates decreased to 4.3 per 100 FTE in NEMS, a 78% reduction. Rates modestly increased to 24.6 per 100 FTE in HPS in same period. Cost-benefit analysis estimated that the added cost to purchase powered stretcher and load systems would be recovered within their expected 7-year service life due to the reduction in compensation costs.

        Source : Armstrong, Daniel P., Ferron, Richard, Taylor, Cindi, McLeod, Brent, Fletcher, Steve, MacPhee, Renée S., & Fischer, Steven L. (2017). Applied Ergonomics, 62, 34-42. http://dx.doi.org/10.1016/j.apergo.2017.02.009

      • When making the case to senior hospital administration for implementing a Closed System Drug-Transfer (CSTD), it is imperative to focus on safety and USP <800> compliance. In the past, it was not unusual for financial considerations to prevent organizations from adopting CSTDs. Now, because USP <800> requires CSTDs for hazardous drug (HD) administration and recommends use during compounding, incorporating this important safety device into practice is no longer optional: as of July 1, 2018, the chapter will become enforceable. USP <800>’s expectation for CSTD use is to drive adoption wherever possible.

        Source : Domenici Belisle, Caryn. (Février 2017). Pharmacy Purchasing & Products, 14(2), S8-[S9]. Repéré à https://www.pppmag.com/download.php?article=2004&file=documents/V14N2/oncology/pdfs/ppp_1702_onco_cstd_tips.pdf

      • USP Chapter <800> includes specific requirements for both shoe covers and gowns used during hazardous drug (HD) compounding; however, the chapter does not specify the types of shoe covers to be used or detail the materials from which gowns must be made. To address this lack of detail, the authors conducted a preliminary study to determine which types of outer shoe covers and gowns demonstrate the best efficacy during testing that simulates an HD compounding environment. Based on this small preliminary study, the use of a plastic-coated shoe cover that is devoid of seams, and coated, back-closing chemo gowns should be used preferentially. The data from the shoe cover testing is reported in this article; part II will report the gown testing data in a future issue of PP&P.

        Source : Douglass, Kate, Richter, Amanda, Corey, melanie, & Rizvi Izzat. (Février 2017). Pharmacy Purchasing & Products, 14(2), 18-21. Repéré à https://www.pppmag.com/download.php?article=2000&file=documents/V14N2/pdfs/ppp_1702_ppe.pdf

      ÉQUIPEMENTS INNOVATEURS EN SST

      ERGONOMIE

      • The objective of this systematic review was to understand the current state of Ergonomics/Human Factors (E/HF) qualitative research in health care and to draw implications for future efforts. This systematic review identified 98 qualitative research papers published between January 2005 and August 2015 in the seven journals endorsed by the International Ergonomics Association with an impact factor over 1.0. The majority of the studies were conducted in hospitals and outpatient clinics, were focused on the work of formal health care professionals, and were classified as cognitive or organizational ergonomics. Interviews, focus groups, and observations were the most prevalent forms of data collection.

        Source : Valdez, Rupa Sheth, McGuire, Kerry Margaret, & Rivera, A. Joy. (2017). Applied Ergonomics, 62, 43-71. http://dx.doi.org/10.1016/j.apergo.2017.01.016

      • Occasionally, practitioners must work with single dimensions defined as combinations (sums or differences) of percentile values, but lack information (e.g. variances) to estimate the accommodation achieved. This paper describes methods to predict accommodation proportions for such combinations of percentile values, e.g. two 90th percentile values.

        Source : Albin, Thomas J. (2017). Applied Ergonomics, 19-27. http://dx.doi.org/10.1016/j.apergo.2017.02.005

      ÉTABLISSEMENTS D’HÉBERGEMENT

      • Person-centred care and co-creation of care (productive interactions between clients and professionals) are expected to lead to better outcomes for clients. Professionals play a prominent role in the care of people with intellectual disabilities at residential care facilities. Thus, person-centred care and co-creation of care may be argued to lead to better outcomes for professionals as well. This study aimed to identify relationships of person-centred care and co-creation of care with the well-being and job satisfaction of professionals working with people with intellectual disabilities (PWID).

        Source: van der Meer, Leontine, Nieboer, Anna Petra, Finkenflügel, Harry, & Murray Cramm, Jane. (2017). Scandinavian Journal of Caring Sciences. Prépublication. doi: 10.1111/scs.12431

      • Oui, il y a les patates en poudre, les couches qu’on tarde à changer et les bains/douches parfois rarissimes dans les CHSLD. « Parler des mauvais coups a le mérite d’alerter l’opinion sur la situation de personnes vulnérables. Mais ça contribue aussi à inquiéter les proches de celles qui sont en attente d’être hébergées », indique à Profession Santé la Dre Nathalie Champoux, médecin de famille à l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal. « Il faudrait aussi diffuser les bons coups, auxquels, d’ailleurs, médecins et pharmaciens peuvent largement contribuer dans ce milieu tant décrié. » Alors, vraie ou fausse, la publicité négative entourant nos aînés hébergés dans les CHSLD ?

        Source : Dongois, Michel. (26 janvier 2017). Unifier milieu de vie et exigences de soins: un enjeu majeur pour les CHSLD en 2017. ProfessionSanté.ca. Repéré à http://www.professionsante.ca/medecins/actualites/infos-professionnelles/unifier-milieu-de-vie-et-exigences-de-soins-un-enjeu-majeur-pour-les-chsld-en-2017-41115?utm_source=EmailMarketing&utm_medium=email&utm_campaign=Physician_Newsletter

      • La vaccination antigrippale des professionnels de santé semble représenter l’une des actions préventives des plus efficaces face à une pathologie à haut risque d’épidémie nosocomiale et potentiellement grave en milieu gériatrique. Ce travail avait pour objectif de faire une mise au point sur le statut vaccinal antigrippal chez le personnel soignant en gériatrie et les raisons expliquant leur réticence vis-à-vis de cette vaccination, afin d’émettre des propositions d’amélioration de la couverture vaccinale. Une recherche bibliographique des articles publiés depuis 2000 dans le domaine de la gériatrie, des maladies infectieuses ou de la pneumologie a été réalisée, essentiellement sur PubMed.

        Source : Contal, E., Putot, A., Dipanda, M., Perrin, S., Asgassou, S., Sordet-Guépet, H., & Manckoundia, P. (2016). Revue d’Épidémiologie et de Santé Publique, 64(6), 415-423. http://dx.doi.org/10.1016/j.respe.2016.06.333

      Pour accéder gratuitement à un compte rendu de cette étude : http://www.camip.info/nous-avons-lu-pour-vous/Sante-au-travail-et-sante-publique/Vaccinations/article/la-couverture-vaccinale-contre-la

      • Care UK has produced « Listen, talk, connect » as a guide to support anyone who wants to communicate effectively with someone living with dementia. It provides an excellent set of guiding principles and practical tips to get the most out of visiting someone living with dementia. The advice given here will help to keep the flow of communication going, ensuring interactions remain positive and meaningful.

        Source : Care UK. (2016?). Listen, talk, connect : Communicating with people living with dementia : A guide for carers, relatives and friends. Colchester, UK : Care UK, 67 p. Repéré à http://www.careuk.com/sites/rcs/files/Care_UK_rcs_LTC.pdf

      En plus du guide, il existe une vidéo : https://youtu.be/m351xJtXyJM

      • Diverses activités seront offertes en 2017 du côté de L’ASSTSAS afin de répondre aux besoins des RPA en matière de santé et sécurité du travail (SST). L’ASSTSAS publiera notamment un guide complet sur les moyens de structurer une démarche de prévention dans une petite organisation ainsi qu’un guide sur l’application des principes pour le déplacement sécuritaire des bénéficiaires (PDSB) lors d’une évacuation d’urgence. Elle offrira également la formation de formateurs PDSB exclusive à des gestionnaires de RPA de même que des ateliers ou des conférences portant sur la prise en charge de la SST en résidence, sur la mise en place de mécanismes efficaces pour encourager le respect des PDSB par le personnel et sur la prévention des comportements agressifs et perturbateurs. Les résidences privées pour aînés peuvent aussi profiter dès maintenant d’une assistance personnalisée, toujours gratuite, de la conseillère de l’ASSTSAS attitrée aux RPA, Mme Jocelyne Dubé, en lui faisant part de leurs besoins en SST.

        Source : Fortin, Carolyne. (Janvier 2017). L’Adresse. Repéré à http://www.rqra.qc.ca/client_file/upload/webzine_adresse/adresse_janvier2017/ladresse31janvier2017_RQRA_Webzine_HD.pdf

      • L’éventail de comportements dérangeants qu’observent certains propriétaires de résidence privée pour aînés chez des résidents est varié. Il englobe des problèmes de consommation, des gestes à caractère sexuel, des comportements agressifs, de l’insalubrité et le non-respect volontaire et délibéré du règlement de l’immeuble, lesquels peuvent même aller jusqu’à compromettre la sécurité, la santé et la jouissance paisible du résident en cause, du personnel et des autres résidents. Dans tous les cas, ces comportements deviendront une source de désagrément, de stress et nécessiteront, tôt ou tard, une intervention de la part des propriétaires de la résidence. Ils auront aussi un impact sur les employés et sur la direction, engendrant une perte de temps considérable, en plus de miner l’ambiance de travail.

        Source : Morissette, Miriam. (Janvier 2017). L’adresse. Repéré à http://www.rqra.qc.ca/client_file/upload/webzine_adresse/adresse_janvier2017/ladresse31janvier2017_RQRA_Webzine_HD.pdf

      FORMATION EN SST

      • Le poste d’accueil de tout établissement est un lieu où convergent plusieurs activités : accueil de visiteurs, réception d’appels ou de colis, travail à l’ordinateur, utilisation d’équipement informatique, etc. L’aménagement d’un tel endroit relève donc de la haute voltige. Ce webinaire présente des repères de conception qui vous permettront de tenir compte des multiples exigences liées à un poste d’accueil afin d’assurer la santé et la sécurité des travailleurs. Plusieurs exemples concrets de réalisation sont également présentés.

        Source: Bertrand, Guy, & Dubé, Jocelyne. (Janvier 2017). Aménagement d’un porte d’accueil. [Webinaire]. ASSTSAS. Repéré à http://asstsas.qc.ca/publication/amenagement-dun-poste-daccueil-2017-001

      Pour visionner l’enregistrement : http://forum.asstsas.qc.ca/2017-001/lqww5vcwxf52

      Pour télécharger la présentation : http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/Mat_Pedagogique/web_2017-001amenagement_postes_daccueil_01-2017.pdf

      FUMÉES CHIRURGICALES

      • No healthcare worker would dare light a cigarette on the job or accept that behavior from anyone else. In fact, smoking anywhere inside a hospital is strictly prohibited. Or is it? For the perioperative nurse working in the surgical suite, where lasers and electrosurgical devices are used routinely, some would say that’s a debatable question. “Research shows that inhaling the smoke that’s produced when vaporizing one gram of tissue is like smoking six unfiltered cigarettes in 15 minutes,” said Mary J. Ogg, Senior Perioperative Practice Specialist, Association of periOperative Registered Nurses (AORN).

        Source : Dimond, Valerie J. (February 2017). Healthcare Purchasing News, 41(2), 18. Repéré à http://www.hpnonline.com/dont-choke-back-smoke/

      GESTION – LEADERSHIP

      • Fatigue is a critical challenge in nursing. Existing literature focuses on staff nurse fatigue, yet nurse leaders are exposed to high demands that may contribute to fatigue and associated risks to patient, nurse and organisational outcomes.This study aimed to describe hospital nurse leaders’ experience of fatigue. The results showed that most nurse leaders experience fatigue; nurse managers reported higher levels of chronic fatigue. Participants identified multiple sources of fatigue including 24 h accountability and intensity of role expectations, and used a combination of wellness, restorative, social support and boundary setting strategies to cope with fatigue. The consequences of nurse leader fatigue include an impact on decision-making, work–life balance and turnover intent.

        Source : Steege, Linsey M., Pinekenstein, Barbara J., Arsenault Knudsen, Élise, & Rainbow, Jessica G. (2017). Journal of Nursing Management. Prépublication. DOI: 10.1111/jonm.12464

      • This study investigates associations between supportive leadership behavior (SLB) and presenteeism/absenteeism, and estimates related costs. Cross-sectional data from a German industrial sample (n = 17,060) assessing SLB and presenteeism/absenteeism were used.

        Source : Schmid, Johannes Albert, Jarczok, Marc Nicolas, Sonntag, Diana, Manfred, Raphael, Fischer, Joachim, & Schmidt, Burkhard. (2017). Associations Between Supportive Leadership Behavior and the Costs of Absenteeism and Presenteeism: An Epidemiological and Economic Approach. JOEM : Journal of Occupational and Environmental Medicine, 59(2), 141-147. doi: 10.1097/JOM.0000000000000919

      • Les relations interpersonnelles ont une grande influence sur la qualité de vie au travail. Au même titre, la charge est un facteur de risque souvent rapporté comme déterminant de la santé psychologique. Comment analyser la charge de travail et la gérer efficacement ? Mieux comprendre ce facteur de risque pour la santé psychologique permet d’accroître sa capacité à intervenir dans une dimension importante du travail.

        Source : Legault, Lucie. (Février 2017). OP, 40(1), 26-29. Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/OP/2017/op401026d_sant%C3%A9psy.pdf

      • Au Canada, le coût attribuable aux problèmes de santé psychologique s’établirait à 51 milliards de dollars. Il est reconnu que des risques psychosociaux (RPS) tels qu’une demande psychologique élevée, une faible latitude décisionnelle, un faible soutien social et un déséquilibre entre les efforts fournis et la reconnaissance reçue au travail contribuent au développement de problèmes de santé psychologique. De plus en plus de preuves scientifiques appuient la pertinence d’intervenir sur les RPS pour améliorer la santé psychologique en milieu de travail.

        Source: Biron, Caroline. (Février 2017). OP, 40(1), 17-19. Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/OP/2017/op401017d_sant%C3%A9psy.pdf

      Pour visionner aussi l’enregistrement du webinaire sur le sujet : http://forum.asstsas.qc.ca/2016-008/wsmpfjot8aoh

      Pour lire l’étude de l’IRSST : http://www.irsst.qc.ca/media/documents/PubIRSST/R-921.pdf

      GESTION DE LA SST

        • Le 13 décembre 2016, le Groupe de travail sur la législation et la réglementation du cannabis a publié son rapport intitulé Un cadre pour la légalisation et la réglementation du cannabis au Canada (le « rapport »). Bien que le débat sur la légalisation de la marijuana, ou cannabis, figure en bonne place dans la politique canadienne depuis les élections de 2015, les incidences de cette légalisation et de sa réglementation connexe pour les employeurs et les milieux de travail partout au pays demeurent nébuleuses. Le rapport met en lumière une série de recommandations visant plusieurs mesures, à savoir :

      – Minimiser les dangers de la consommation ;

      – Établir une chaîne d’approvisionnement sécuritaire et responsable ;

      – Assurer la sécurité et la protection du public ;

      – Garantir un accès à des fins médicales.

      Source : Penneli, Adam. (1er février 2017). Ce que signifie pour les employeurs le rapport final du Groupe de travail sur la légalisation et la réglementation du cannabis. BLG Borden, Ladner, Gervais. Nouvelles et Publications. Repéré à http://blg.com/fr/Nouvelles-Et-Publications/Publication_4810

          • The objective of this systematic review was to synthesize evidence on the effectiveness of workplace-based return-to-work (RTW) interventions and work disability management (DM) interventions that assist workers with musculoskeletal (MSK) and pain-related conditions and mental health (MH) conditions with RTW. The authors followed a systematic review process developed by the Institute for Work & Health and an adapted best evidence synthesis that ranked evidence as strong, moderate, limited, or insufficient.

          • Source: Cullen, K.L., Irvin, E., Collie, A., Clay, F., Gensby, U., Jennings, P.A…. Shourie, S. (2017). Journal of Occupational Rehabilitation. Prépublication. 1-15. doi:10.1007/s10926-016-9690-x

          • This study investigates associations between supportive leadership behavior (SLB) and presenteeism/absenteeism, and estimates related costs. Cross-sectional data from a German industrial sample (n = 17,060) assessing SLB and presenteeism/absenteeism were used.

            Source : Schmid, Johannes Albert, Jarczok, Marc Nicolas, Sonntag, Diana, Manfred, Raphael, Fischer, Joachim, & Schmidt, Burkhard. (2017). Associations Between Supportive Leadership Behavior and the Costs of Absenteeism and Presenteeism: An Epidemiological and Economic Approach. JOEM : Journal of Occupational and Environmental Medicine, 59(2), 141-147. doi: 10.1097/JOM.0000000000000919

          • Au Québec, les articles 81.18 à 81.20 de la Loi sur les normes du travail imposent aux employeurs une obligation de moyens pour prévenir le harcèlement psychologique et procurer un milieu de travail sain à leurs employés. Même si certaines organisations se sont dotées de politiques internes pour répondre aux exigences de la loi, elles sont malgré tout confrontées au défi de veiller à leur application et aux complexités relatives à la mise en place de stratégies préventives efficaces. Cet état de la situation met en évidence une tendance à ignorer ou à minimiser les impacts du harcèlement psychologique et des conflits dans les organisations; une négligence plus coûteuse que ne le croient les employeurs. Dès lors, comment situer sa pratique, en tant qu’employeur, pour vraiment prévenir le harcèlement psychologique, compte tenu des disparités organisationnelles relatives aux manquements à la civilité?

            Source : Corriveau, Élise, & Bihan, Alain Christophe. (2 février 2017). Portail RH. Le coin de l’expert. Repéré à http://www.portailrh.org/expert/ficheSA.aspx?p=660185

          • L’étude Salveo (qui signifie « être en bonne santé, bien se porter » en latin) est l’une des plus grandes recherches réalisées au Canada sur la santé mentale en milieu de travail. Elle visait à mieux comprendre et à intervenir sur les problèmes de santé mentale des employés. Voici un résumé des principaux résultats.

            Source : Marchand, Alain. (Février 2017). OP, 40(1), 14-16. Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/OP/2017/op401014d_sant%C3%A9psy.pdf

          • L’étude Salveo – Salveo qui en latin signifie « être en bonne santé, bien se porter » – est la plus importante étude canadienne sur la santé mentale en milieu de travail qui a été réalisée auprès de 2162 travailleurs de 63 milieux de travail au Québec. Le Regrouprement Stratégique Santé mentale du Réseau de recherche en santé des populations du Québec (RRSPQ) en collaboration avec le réseau Qualaxia vous présentent un webinaire : «Travail et santé mentale : Qu’avons-nous appris avec l’étude Salveo?». Le webinaire aura lieu le jeudi 30 mars 2017, de 12 h à 13 h. Le conférencier est Alain Marchand, Professeur titulaire, École de relations industrielles, Université de Montréal.

            Pour vous inscrire : https://www.santepop.qc.ca/fr/posts/formation/webinaire-travail-et-sante-mentale-quavons-nous-appris-avec-letude-salveo

          • Bien que l’ASSTSAS existe depuis 1979, nos clients ne connaissent souvent que certains de nos services, soit ceux dont ils ont bénéficié. Pourtant, les associations sectorielles paritaires (ASP) offrent beaucoup plus ! Pour mieux informer leurs membres, des représentants des associations sectorielles paritaires (ASP) au Québec se sont réunis pour préparer un outil commun. Ils souhaitaient un moyen accrocheur et accessible pour présenter de façon synthétique l’origine des ASP, leur statut, leurs expertises spécifiques et, bien sûr, les bénéfices attendus à l’issue d’une intervention auprès de leurs clients.

            Source : Eme, Valérie. (Férvrier 2017). Connaissez-vous bien votre ASP ? OP, 40(1), 3. Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/OP/2017/op401003_asstsas.pdf

      Pour visionner la vidéo : http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/videos/ASSTSAS.mp4

          • Afin de soutenir les efforts de surveillance et de prévention, l’ASSTSAS s’est intéressée au développement d’un système d’information permettant d’assurer la gestion quotidienne des accidents du travail qui impliquent une exposition au sang. Un nouveau logiciel est maintenant disponible: le gestionnaire des expositions accidentelles au sang (GES). Son premier objectif est d’aider les responsables de la prévention à déterminer les circonstances des accidents afin de choisir des mesures efficaces pour prévenir les infections transmissibles par le sang chez les travailleurs. Le GES est offert gratuitement aux établissements de santé québécois depuis le printemps 2016.

            Source : Bouchard, Françoise. (Février 2017). OP, 40(1), 5. Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/OP/2017/op401004_risquesbiologiques.pdf

          • This information sheet is aimed at employers and employees providing formal care for older and vulnerable people in their own home. Home care clients tend to be older persons, persons with disabilities, persons with chronic health conditions and anyone whose quality of life can be improved by having a trained and supervised care worker in their home. The types of working environment and working arrangement involved in the provision of home care services present their own unique hazards and risks, which must be identified and managed. This information sheet highlights the occupational safety and health issues associated with the provision of home care and indicates control measures to mitigate risk. It is not intended to cover home maintenance, delivered meals or travel and escorting clients.

            Source : Health & Safety Authority. (2017).  [S.l. : s.n.], 12 p. Repéré à http://www.hsa.ie/eng/Publications_and_Forms/Publications/Healthcare_Sector/Occupational_Safety_and_Health_and_Home_Care.pdf

          • La Loi sur les normes du travail régit les conditions de travail d’un grand nombre de salariés. Que vous soyez employeur ou salarié, il se peut qu’un jour vous soyez concerné par un recours pour une pratique interdite par cette loi, pour un congédiement fait sans une cause juste et suffisante ou pour harcèlement psychologique. Si cela vous arrivait, vous aimeriez sans doute trouver une solution à ce conflit sans nécessairement entreprendre des démarches juridiques souvent longues et coûteuses.

            Source : Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail. (2016). [S.l.] : CNESST, [7] p. Repéré à ttp://www.cnesst.gouv.qc.ca/publications/100/Documents/DC100-1778web.pdf

          • Ce numéro spécial s’intéresse aux liens, rarement explorés, entre dimensions physiques et psychiques de la santé au travail. Si, à première vue, dans une approche globale de la santé, ces deux dimensions seraient évidemment et naturellement liées, à regarder de près la jurisprudence, le déploiement de la prévention sur le terrain, ou encore les travaux académiques sur la santé au travail, troubles et risques, physiques et mentaux, semblent plutôt segmentés, voire cloisonnés. Un système d’oppositions binaires entre activités, risques et troubles, socialement situés, perdure, renforçant les frontières entre corps et âme. Ce numéro, en croisant le regard de chercheurs et de praticiens de disciplines diverses (ergonomie, droit du travail, médecine, psychologie, sociologie) offre, avec ses cinq articles et deux entretiens, un vaste panorama de réflexions sur l’articulation entre corps et esprit en santé au travail et réaffirme que le travail a des effets conjugués sur l’un comme sur l’autre.

            Source : « Mal aux pattes à en pleurer » : penser les articulations entre santé physique et santé mentale au travail. (2017). Pistes : Perspectives interdisciplinaires sur le travail et la santé, 19(1). Repéré à http://pistes.revues.org/4913

          • Partant des analyses classiques étudiant les « risques » que le travail fait peser sur la santé des soignants selon le type de risque majoritaire pour chaque métier (« troubles musculo-squelettiques » pour les aides-soignantes et « risques psychosociaux » pour les infirmières), cet article se propose, à partir des discours de soignants travaillant en 12 heures à l’hôpital public, de questionner la césure ou la perméabilité de ces deux catégories d’atteintes à la santé. Il montre notamment que la manière dont les soignants perçoivent et acceptent ou non les effets du travail sur leur santé est fonction de leur rapport au travail, en cela qu’il s’inscrit dans une organisation plus large englobant leur vie privée. Car c’est à l’aune de cette dernière que ceux-ci jugent de l’acceptabilité des effets négatifs du travail sur leur santé. En ligne de fond, l’article montre qu’il est heuristique, pour comprendre la place qu’occupe le travail, de penser ensemble les contraintes physiques et mentales que le travail fait peser sur les soignants.

            Source : Vincent, Fanny. (2017). Pistes : Perspectives interdisciplinaires sur le travail et la santé, 19(1), 19 p. Repéré à http://pistes.revues.org/pdf/4945

          • Plusieurs enquêtes nationales (Sumer, Evrest…) ont permis de suivre les évolutions tant au niveau des conditions de travail et des diverses contraintes du poste de travail que du ressenti du salarié. Mais qu’en est-il de l’organisation du travail? Doit-on parler d’un « risque » lié aux organisations? De nombreux écrits confirment l’importance prise par les risques psychosociaux (RPS) et différents rapports ont permis de mieux analyser les facteurs de risques. Les risques psychosociaux sont fréquents en milieu de travail et très divers dans leurs effets et ressentis. Les équipes de santé travail sont fréquemment sollicitées pour répondre à la demande des entreprises, des Institutions représentatives du personnel, des salariés. Comment les services de santé au travail peuvent-ils répondre?

            Source : Frimat, P. (2017). Archives des Maladies Professionnelles et de l’Environnement. Prépublication. http://dx.doi.org/10.1016/j.admp.2016.12.003

          • La législation canadienne ne compte que quelques sources juridiques portant explicitement sur la «qualité de l’air intérieur». Vous trouverez sur cette page la liste des textes traitant de ce sujet qui sont disponibles à partir du service de Législation enviroSST canadienne plus standards. Lorsqu’un cas n’est pas réglementé. La norme 62-2004 de l’ASHRAE «Ventilation for Acceptable Indoor Air Quality» est largement utilisée à titre de guide. Le code du bâtiment de votre région peut s’appliquer dans certains cas. Des renseignements additionnels sont accessibles auprès d’autres sources.

            Source : Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail. (Février 2017). Législation enviroSST canadienne. Repéré à http://ccinfoweb2.ccohs.ca/legislation/documents/notes_fr/oshlegf/leg_iaqf.htm

          • Diverses activités seront offertes en 2017 du côté de L’ASSTSAS afin de répondre aux besoins des RPA en matière de santé et sécurité du travail (SST). L’ASSTSAS publiera notamment un guide complet sur les moyens de structurer une démarche de prévention dans une petite organisation ainsi qu’un guide sur l’application des principes pour le déplacement sécuritaire des bénéficiaires (PDSB) lors d’une évacuation d’urgence. Elle offrira également la formation de formateurs PDSB exclusive à des gestionnaires de RPA de même que des ateliers ou des conférences portant sur la prise en charge de la SST en résidence, sur la mise en place de mécanismes efficaces pour encourager le respect des PDSB par le personnel et sur la prévention des comportements agressifs et perturbateurs. Les résidences privées pour aînés peuvent aussi profiter dès maintenant d’une assistance personnalisée, toujours gratuite, de la conseillère de l’ASSTSAS attitrée aux RPA, Mme Jocelyne Dubé, en lui faisant part de leurs besoins en SST.

            Source : Fortin, Carolyne. (Janvier 2017). L’Adresse. Repéré à http://www.rqra.qc.ca/client_file/upload/webzine_adresse/adresse_janvier2017/ladresse31janvier2017_RQRA_Webzine_HD.pdf

          • Do significant changes in a workplace have an effect on the mental and physical health of employees? This was the question posed by a new study by Toronto-based human-resources consulting firm Morneau Shepell. The organization announced in a press release, dated Jan. 24, that it had conducted a nationwide survey of employers and workers, asking them about their reactions to major organizational changes like job redesign, downsizing, restructuring or mergers. According to the researchers, about 40 per cent of employee respondents said that organizational changes had affected their health and well-being in a negative way. Thirty per cent of workers claimed that change had negatively affected their job performance, while 43 per cent said that it had affected their perceptions of their employers in a negative way.

            Source : Cottrill, Jeff. (January 31, 2017). OHS Canada. Repéré à http://www.ohscanada.com/health-safety/study-examines-connections-organizational-change-health/1003352140/?utm_source=OHS&utm_medium=email&utm_campaign=OHS-EN01312017

      GESTION DU CHANGEMENT

      HARCÈLEMENT AU TRAVAIL

          • Care workers are often exposed to sexual harassment from patients. Research shows that such exposure may have detrimental effects on mental health of the care workers. Inappropriate sexual behaviour from patients is a particular challenge for formal and informal care workers alike. There is a scarceness of studies investigating the experience and the handling of sexual harassment from patients. This study aims to investigate the experience and handling of sexual harassment from patients in care work.

            Source : Nielsen, Maj Britt D., Kjaer, Susie, Aldrich, Per T., Madsen, Ida E.H., Friborg, Maria K., Rugulies, Reiner, & Folker, Anna P. (2017). International Journal of Nursing Studies. Prépublication. http://dx.doi.org/10.1016/j.ijnurstu.2017.02.018

          • Au Québec, les articles 81.18 à 81.20 de la Loi sur les normes du travail imposent aux employeurs une obligation de moyens pour prévenir le harcèlement psychologique et procurer un milieu de travail sain à leurs employés. Même si certaines organisations se sont dotées de politiques internes pour répondre aux exigences de la loi, elles sont malgré tout confrontées au défi de veiller à leur application et aux complexités relatives à la mise en place de stratégies préventives efficaces. Cet état de la situation met en évidence une tendance à ignorer ou à minimiser les impacts du harcèlement psychologique et des conflits dans les organisations; une négligence plus coûteuse que ne le croient les employeurs. Dès lors, comment situer sa pratique, en tant qu’employeur, pour vraiment prévenir le harcèlement psychologique, compte tenu des disparités organisationnelles relatives aux manquements à la civilité?

            Source : Corriveau, Élise, & Bihan, Alain Christophe. (2 février 2017). Portail RH. Le coin de l’expert. Repéré à http://www.portailrh.org/expert/ficheSA.aspx?p=660185

      HORAIRE DE TRAVAIL

          • Research exploring the impact of shift work on the psychological functioning and resilience of nurses is limited compared with research investigating the impact of shifts on physical outcomes. The purpose of this review was to synthesise existing research to determine if nurses who work shifts have poorer psychological functioning and resilience than nurses who do not work shifts.

            Source : Tahghighi, Mozhdeh, Rees, Clare S., Brown, Janie A., Breen, Lauren J., & Hegney, Desley. (2017). JAN: Journal of Advanced Nursing. Prépublication. doi: 10.1111/jan.13283

          • Partant des analyses classiques étudiant les « risques » que le travail fait peser sur la santé des soignants selon le type de risque majoritaire pour chaque métier (« troubles musculo-squelettiques » pour les aides-soignantes et « risques psychosociaux » pour les infirmières), cet article se propose, à partir des discours de soignants travaillant en 12 heures à l’hôpital public, de questionner la césure ou la perméabilité de ces deux catégories d’atteintes à la santé. Il montre notamment que la manière dont les soignants perçoivent et acceptent ou non les effets du travail sur leur santé est fonction de leur rapport au travail, en cela qu’il s’inscrit dans une organisation plus large englobant leur vie privée. Car c’est à l’aune de cette dernière que ceux-ci jugent de l’acceptabilité des effets négatifs du travail sur leur santé. En ligne de fond, l’article montre qu’il est heuristique, pour comprendre la place qu’occupe le travail, de penser ensemble les contraintes physiques et mentales que le travail fait peser sur les soignants.

            Source : Vincent, Fanny. (2017). Pistes : Perspectives interdisciplinaires sur le travail et la santé, 19(1), 19 p. Repéré à http://pistes.revues.org/pdf/4945

      HYGIÈNE ET SALUBRITÉ

              • Effective disinfection of contaminated surfaces is essential to prevent nosocomial transmission of pathogens such as Clostridium difficile, methicillin-resistant Staphylococcus aureus (MRSA), and vancomycin-resistant enterococci (VRE). Efforts to improve disinfection usually focus on surfaces that are frequently touched by the hands of health care workers or patients (eg, bed rails and call buttons). Although health care facility floors are often heavily contaminated, limited attention has been paid to disinfection of floors because they are not frequently touched. However, floors are a potential source of transmission because they are often contacted by objects that are subsequently touched by hands (eg, shoes and socks). In a survey of 5 hospitals, the authors found that floors in patient rooms were frequently contaminated with pathogens and high-touch objects such as blood pressure cuffs and call buttons were often in contact with the floor. Contact with objects on floors frequently resulted in transfer of pathogens to hands.

                Source : Deshpande, Abhishek, Cadnum, Jennifer L., Fertelli, Dennis, Sttzlar, Brett, Thota, Priyaleela, Mana, Thriveen S.,… Donskey, Curtis J. (2017). AJIC : American Journal of Infection Control, 45(3), 336-338. http://dx.doi.org/10.1016/j.ajic.2016.11.005

              • Novel self-sanitizing copper oxide-impregnated solid surfaces have the potential to influence bioburden levels, potentially lowering the risk of transmission of pathogens in patient care environments. Our study showed persistently lower microbial burden over a 30-hour sampling period on a copper-impregnated tray table compared with a standard noncopper surface in occupied patient rooms after thorough initial disinfection.

                Source: Coppin, John D., Villamaria, Frank C., Williams, Marjory D., Copeland, Laurel A., Zeber, John E., & Jinadatha, Chetan. (2017). AJIC : American Journal of Infection Control. Prépublication. http://dx.doi.org/10.1016/j.ajic.2017.01.012

              • Cette chronique a pour but de présenter brièvement des lectures récentes ou d’autres ressources additionnelles touchant les problématiques de SST dans notre secteur. Au menu dans cette chronique :

                – Désinfecter à s’en rendre malade ?

                – Rentabilité d’un programme de déplacement sécuritaire des bénéficiaires;

                – Virus dans la fumée chirurgicale.

                Source : Désilets, Suzie. (Février 2017). OP, 40(1), 32. Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/OP/2017/op401032_coindoc.pdf

                      • Les seringues et les aiguilles qui se retrouvent à des endroits inappropriés comme les ordures ménagères, les bacs de recyclage, les rues et les parcs suscitent de l’inquiétude, causent des accidents et pourraient éventuellement transmettre des infections. Même si le risque de contracter une infection (VIH, hépatite C, hépatite B) de cette façon est faible, on ne peut affirmer que ce risque est nul. Il faut donc prendre tous les moyens à notre disposition pour éviter les piqûres accidentelles. C’est pour cette raison qu’un système intégré de récupération des seringues et des aiguilles usagées, incluant l’utilisation de contenants sécuritaires, est mis en place dans tout le Québec. Les mesures de sécurité à prendre lorsqu’on manipule des seringues et des aiguilles usagées sont décrites dans ce papillon.

                        Source: Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail. (2017). [S.l.] : CNESST, [2] p. Repéré à http://www.cnesst.gouv.qc.ca/Publications/100/Documents/DC100-497web.pdf

                INCENDIES ET EXPLOSIONS

                  • Compressed gas accidents occur too frequently and usually produce serious consequences. Fortunately, the explosion occurred at night and no one was present in the laboratory when a small steel compressed gas lecture bottle ruptured violently, destroying the hood it was stored in. It could have been much worse. Although the cause was never positively determined, it is suspected that chemical reactions, internal corrosion, and/or contamination led to the blast. The cause is not important. What is important is that compressed gas accidents occur too frequently and usually produce serious consequences. The Safety Guys feel this warrants a review of our use and storage of compressed gases in laboratory settings.

                    Source: McLeod, Vince. (June 06, 2016). How to Safely Handle Compressed Gas Cylinders. [Billet de blogue]. Lab Manager. Repéré à http://www.labmanager.com/lab-health-and-safety/2016/06/how-to-safely-handle-compressed-gas-cylinders#.WKdblPnhAdU

      INNOVATIONS EN SST

Cette chronique permet d’apprécier de petites et grandes réalisations initiées dans le secteur de la santé et des services sociaux. Au menu dans cette chronique:

– Un meilleur sommeil et la SST (Centre d’hébergement Champlain-des-Montagnes) ;

– Les petits organismes communautaires (Centre d’action bénévole de Saint-Césaire / Centre de partage communautaire Johannais);

– PDSB Enfants: une collaboration fructueuse ! (École des métiers des Faubourgs-de-Montréal / École Victor-Doré);

– Une équipe active en prévention (CISSS des Laurentides).

Source : Bigaouette, Michel, Dubé, Jocelyne, & Bélanger, Louise. (Février 2017). OP, 40(1), 11. Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/OP/2017/op401012_fleurs.pdf.

MÉDICAMENTS DANGEREUX

      • In the setting of the increasing use of closed systems for reconstitution and preparation of these drugs, the authors intend to analyze the correct use of these systems in the Hospital Pharmacy, with the objective to minimize the risks of exposure not only for those professionals directly involved, but also for all the staff in the unit, taking also into account efficiency criteria. Since some systems protect against aerosol formation but not from vapours, they decided to review which cytostatics should be prepared using an awl with an air inlet valve, in order to implement a new working procedure. They reviewed the formulations available in their hospital, with the following criteria: method of administration, excipients, and potential hazard for the staff handling them.

        Source : Pérez-Minayo, Maria Forte, Castillo Bazán, Eva, Hernández Segurado, Marta, Arias Moya, María Ángeles, Arias, Pelegrín Torres Paloma, & Bécares Martinez, Francisco Javier. (2016). Famarcia Hospitalaria, 40(2), 102-110. doi: 10.7399/fh.2016.40.2.9994.

      • When making the case to senior hospital administration for implementing a Closed System Drug-Transfer (CSTD), it is imperative to focus on safety and USP <800> compliance. In the past, it was not unusual for financial considerations to prevent organizations from adopting CSTDs. Now, because USP <800> requires CSTDs for hazardous drug (HD) administration and recommends use during compounding, incorporating this important safety device into practice is no longer optional: as of July 1, 2018, the chapter will become enforceable. USP <800>’s expectation for CSTD use is to drive adoption wherever possible.

        Source : Domenici Belisle, Caryn. (Février 2017). Pharmacy Purchasing & Products, 14(2), S8-[S9]. Repéré à https://www.pppmag.com/download.php?article=2004&file=documents/V14N2/oncology/pdfs/ppp_1702_onco_cstd_tips.pdf

Q&A with Seth Eisenberg :

– What are the most significant challenges for ensuring nursing compliance with USP <800>, and how can pharmacy assist in this endeavor?

– How should an organization develop and implement a comprehensive strategy for USP <800> compliance?

– How should an organization determine which issues to address first?

– How can environmental wipe sampling for HD surface contamination be used to document that cleaning and disinfection practices are adequate and that a CSTD is effective?

Source : Eisenberg, Seth. (February 2017). Pharmacy Purchasing & Products, 14(2), S4, S6. Repéré à https://www.pppmag.com/download.php?article=2003&file=documents/V14N2/oncology/pdfs/ppp_1702_onco_usp800_qa.pdf

      • USP Chapter <800> includes specific requirements for both shoe covers and gowns used during hazardous drug (HD) compounding; however, the chapter does not specify the types of shoe covers to be used or detail the materials from which gowns must be made. To address this lack of detail, the authors conducted a preliminary study to determine which types of outer shoe covers and gowns demonstrate the best efficacy during testing that simulates an HD compounding environment. Based on this small preliminary study, the use of a plastic-coated shoe cover that is devoid of seams, and coated, back-closing chemo gowns should be used preferentially. The data from the shoe cover testing is reported in this article; part II will report the gown testing data in a future issue of PP&P.

        Source : Douglass, Kate, Richter, Amanda, Corey, melanie, & Rizvi Izzat. (Février 2017). Pharmacy Purchasing & Products, 14(2), 18-21. Repéré à https://www.pppmag.com/download.php?article=2000&file=documents/V14N2/pdfs/ppp_1702_ppe.pdf

      • In February 2016, the United States Pharmacopeia (USP) published USP <800>, which defines processes for handling hazardous drugs (HDs) in health care settings, with the intention of promoting patient and staff safety and protecting the environment. To become compliant with the new chapter, many, if not most, facilities will need to make updates or change the way they store and prepare hazardous medications, for both sterile and non-sterile compounding, and review physical design and ventilation systems for compliance. Inova Health System, a multi-facility, 1700+ bed health system in Northern Virginia is committed to its mission of improving the health of the diverse community it serves through excellent patient care, education, and research. As such, ensuring safe, compliant HD handling throughout the health system is one of their prime concerns. With the implementation date of July 1, 2018 for USP <800> compliance quickly approaching, Inova set out to develop a USP <800> gap analysis to identify areas of weakness that could be promptly addressed.

        Source : Aguero, David, & Marge, Kristin. (January 2017). Pharmacy Purchasing & Products, 14(1), 10-12. Repéré à https://www.pppmag.com/article/1989

MANUTENTION DE CHARGES

      • Neck and head posture have been found to have a significant influence on the posture of the lower spine region during lifting and both an extended/upward gaze and a flexed/downward gaze have been hypothesized to lead to increased pain and/or overuse of the neck musculature. As a result, strength training recommendations have turned to the use of a retracted neck posture as being the safer posture to assume during lifting. This study examined trunk and neck muscle activity and lumbar spine posture in seven participants while performing moderate load lifts using a retracted neck posture (chin drawn in posteriorly; recently gaining popularity among coaches, trainers, and physical therapists to reduce neck pain during lifting, and freestyle neck posture (no instructions given).

        Source : Hlavenka, Thomas, M., Christner, Vanessa F.K., & Gregory, Diane E. (2017). Applied Ergonomics. 62, 28-33. http://dx.doi.org/10.1016/j.apergo.2017.02.006

      • Le saviez-vous ? L’Hôpital de Saint-Jérôme produit en moyenne plus de 7000 kg de lingerie souillée chaque jour, soit l’équivalent de 30 à 35 chariots ou 600 à 750 sacs ! Une nouvelle installation facilite maintenant les opérations de manutention.

        Source : Duvergé, Sébastien. (Février 2017). OP, 40(1), 8-9. Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/OP/2017/op401008_manutention.pdf

      • Compressed gas accidents occur too frequently and usually produce serious consequences. Fortunately, the explosion occurred at night and no one was present in the laboratory when a small steel compressed gas lecture bottle ruptured violently, destroying the hood it was stored in. It could have been much worse. Although the cause was never positively determined, it is suspected that chemical reactions, internal corrosion, and/or contamination led to the blast. The cause is not important. What is important is that compressed gas accidents occur too frequently and usually produce serious consequences. The Safety Guys feel this warrants a review of our use and storage of compressed gases in laboratory settings.

        Source: McLeod, Vince. (June 06, 2016). How to Safely Handle Compressed Gas Cylinders. [Billet de blogue]. Lab Manager. Repéré à http://www.labmanager.com/lab-health-and-safety/2016/06/how-to-safely-handle-compressed-gas-cylinders#.WKdblPnhAdU

MILIEU DE VIE

En plus du guide, il existe une vidéo : https://youtu.be/m351xJtXyJM

      • Diverses activités seront offertes en 2017 du côté de L’ASSTSAS afin de répondre aux besoins des RPA en matière de santé et sécurité du travail (SST). L’ASSTSAS publiera notamment un guide complet sur les moyens de structurer une démarche de prévention dans une petite organisation ainsi qu’un guide sur l’application des principes pour le déplacement sécuritaire des bénéficiaires (PDSB) lors d’une évacuation d’urgence. Elle offrira également la formation de formateurs PDSB exclusive à des gestionnaires de RPA de même que des ateliers ou des conférences portant sur la prise en charge de la SST en résidence, sur la mise en place de mécanismes efficaces pour encourager le respect des PDSB par le personnel et sur la prévention des comportements agressifs et perturbateurs. Les résidences privées pour aînés peuvent aussi profiter dès maintenant d’une assistance personnalisée, toujours gratuite, de la conseillère de l’ASSTSAS attitrée aux RPA, Mme Jocelyne Dubé, en lui faisant part de leurs besoins en SST.

        Source : Fortin, Carolyne. (Janvier 2017). L’Adresse. Repéré à http://www.rqra.qc.ca/client_file/upload/webzine_adresse/adresse_janvier2017/ladresse31janvier2017_RQRA_Webzine_HD.pdf

      • L’éventail de comportements dérangeants qu’observent certains propriétaires de résidence privée pour aînés chez des résidents est varié. Il englobe des problèmes de consommation, des gestes à caractère sexuel, des comportements agressifs, de l’insalubrité et le non-respect volontaire et délibéré du règlement de l’immeuble, lesquels peuvent même aller jusqu’à compromettre la sécurité, la santé et la jouissance paisible du résident en cause, du personnel et des autres résidents. Dans tous les cas, ces comportements deviendront une source de désagrément, de stress et nécessiteront, tôt ou tard, une intervention de la part des propriétaires de la résidence. Ils auront aussi un impact sur les employés et sur la direction, engendrant une perte de temps considérable, en plus de miner l’ambiance de travail.

        Source : Morissette, Miriam. (Janvier 2017). L’adresse. Repéré à http://www.rqra.qc.ca/client_file/upload/webzine_adresse/adresse_janvier2017/ladresse31janvier2017_RQRA_Webzine_HD.pdf

NORMES ET LÉGISLATION EN SST

      • Health care facilities undergoing construction or renovation are especially vulnerable to risks associated with viruses, bacteria and other sources of infection, and an effective infection control system is the first line of defense in protection. Since its first publication in 2003, this standard has revolutionized work practices in and around health care facilities. CSA Z317.13 provides guidance on preventive measures intended to protect patients, staff, and visitors from disease transmission and other health problems, such as allergic reactions, that can be produced during the construction, renovation, or maintenance of health care facilities. Now in its fourth edition, the standard follows to the philosophies of the previous editions but includes a number of changes and improvements inspired by the users of this important document.

        Source: Canadian Standard Association (2017). Infection control during construction, renovation, and maintenance of health care facilities. Norme CSA Z317.13-17. Mississauga : Canadian Standard Association, 154 p. Repéré à http://shop.csa.ca/en/canada/health-care-facility-engineering/z31713-17/invt/27019572017

      • Taking the first step in what is likely to be a protracted political struggle, OSHA recently announced it will promulgate a federal regulation to protect healthcare workers from a shocking epidemic of violence. The decision came at a Jan. 10, 2017, public meeting in Washington, DC at which the standard litany of assault rates and statistics was devastatingly humanized by first-person accounts of healthcare workers.

        Source : Evans, Gary. (March 2017). Hospital Employee Health, 36(3), [25]-28. Repéré à https://www.ahcmedia.com/articles/140080-enough-is-enough-osha-to-issue-regulation-on-violence

      • When making the case to senior hospital administration for implementing a Closed System Drug-Transfer (CSTD), it is imperative to focus on safety and USP <800> compliance. In the past, it was not unusual for financial considerations to prevent organizations from adopting CSTDs. Now, because USP <800> requires CSTDs for hazardous drug (HD) administration and recommends use during compounding, incorporating this important safety device into practice is no longer optional: as of July 1, 2018, the chapter will become enforceable. USP <800>’s expectation for CSTD use is to drive adoption wherever possible.

        Source : Domenici Belisle, Caryn. (Février 2017). Pharmacy Purchasing & Products, 14(2), S8-[S9]. Repéré à https://www.pppmag.com/download.php?

        article=2004&file=documents/V14N2/oncology/pdfs/ppp_1702_onco_cstd_tips.pdf

      • Working with Nursing to Ensure USP Compliance

Q&A with Seth Eisenberg :

– What are the most significant challenges for ensuring nursing compliance with USP <800>, and how can pharmacy assist in this endeavor?

– How should an organization develop and implement a comprehensive strategy for USP <800> compliance?

– How should an organization determine which issues to address first?

– How can environmental wipe sampling for HD surface contamination be used to document that cleaning and disinfection practices are adequate and that a CSTD is effective?

Source : Eisenberg, Seth. (February 2017). Pharmacy Purchasing & Products, 14(2), S4, S6. Repéré à https://www.pppmag.com/download.php?article=2003&file=documents/V14N2/oncology/pdfs/ppp_1702_onco_usp800_qa.pdf

      • USP Chapter <800> includes specific requirements for both shoe covers and gowns used during hazardous drug (HD) compounding; however, the chapter does not specify the types of shoe covers to be used or detail the materials from which gowns must be made. To address this lack of detail, the authors conducted a preliminary study to determine which types of outer shoe covers and gowns demonstrate the best efficacy during testing that simulates an HD compounding environment. Based on this small preliminary study, the use of a plastic-coated shoe cover that is devoid of seams, and coated, back-closing chemo gowns should be used preferentially. The data from the shoe cover testing is reported in this article; part II will report the gown testing data in a future issue of PP&P. Source : Douglass, Kate, Richter, Amanda, Corey, melanie, & Rizvi Izzat. (Février 2017). Pharmacy Purchasing & Products, 14(2), 18-21. Repéré à https://www.pppmag.com/download.php?article=2000&file=documents/V14N2/pdfs/ppp_1702_ppe.pdf

        tags: MÉDICAMENTS DANGEREUX EQUIPEMENTS DE PROTECTION NORMES ET LÉGISLATION EN SST

      • La législation canadienne ne compte que quelques sources juridiques portant explicitement sur la «qualité de l’air intérieur». Vous trouverez sur cette page la liste des textes traitant de ce sujet qui sont disponibles à partir du service de Législation enviroSST canadienne plus standards. Lorsqu’un cas n’est pas réglementé. La norme 62-2004 de l’ASHRAE «Ventilation for Acceptable Indoor Air Quality» est largement utilisée à titre de guide. Le code du bâtiment de votre région peut s’appliquer dans certains cas. Des renseignements additionnels sont accessibles auprès d’autres sources.

        Source : Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail. (Février 2017). Législation enviroSST canadienne. Repéré à http://ccinfoweb2.ccohs.ca/legislation/documents/notes_fr/oshlegf/leg_iaqf.htm

      • In February 2016, the United States Pharmacopeia (USP) published USP <800>, which defines processes for handling hazardous drugs (HDs) in health care settings, with the intention of promoting patient and staff safety and protecting the environment. To become compliant with the new chapter, many, if not most, facilities will need to make updates or change the way they store and prepare hazardous medications, for both sterile and non-sterile compounding, and review physical design and ventilation systems for compliance. Inova Health System, a multi-facility, 1700+ bed health system in Northern Virginia is committed to its mission of improving the health of the diverse community it serves through excellent patient care, education, and research. As such, ensuring safe, compliant HD handling throughout the health system is one of their prime concerns. With the implementation date of July 1, 2018 for USP <800> compliance quickly approaching, Inova set out to develop a USP <800> gap analysis to identify areas of weakness that could be promptly addressed.

        Source : Aguero, David, & Marge, Kristin. (January 2017). Pharmacy Purchasing & Products, 14(1), 10-12. Repéré à https://www.pppmag.com/article/1989.

PRÉVENTION DES INFECTIONS

        • Health care facilities undergoing construction or renovation are especially vulnerable to risks associated with viruses, bacteria and other sources of infection, and an effective infection control system is the first line of defense in protection. Since its first publication in 2003, this standard has revolutionized work practices in and around health care facilities. CSA Z317.13 provides guidance on preventive measures intended to protect patients, staff, and visitors from disease transmission and other health problems, such as allergic reactions, that can be produced during the construction, renovation, or maintenance of health care facilities. Now in its fourth edition, the standard follows to the philosophies of the previous editions but includes a number of changes and improvements inspired by the users of this important document.

          Source: Canadian Standard Association (2017). Infection control during construction, renovation, and maintenance of health care facilities. Norme CSA Z317.13-17. Mississauga : Canadian Standard Association, 154 p. Repéré à http://shop.csa.ca/en/canada/health-care-facility-engineering/z31713-17/invt/27019572017

        • Pulmonary tuberculosis (TB) infection remains an occupational health burden among healthcare workers (HCWs), but current surveillance data do not allow for attribution of pulmonary TB disease to occupational or community exposures. The objectives of this study were to estimate the annual number of occupationally acquired pulmonary TB infections among HCW in acute care settings (ambulatory care, emergency departments (EDs), and hospitals) in the USA, and to estimate the impact of increased compliance with respiratory protection.

          Source : Jones, Rachael M. (2017). Annals of Work Exposures and Health, 61(2), 141-151. https://doi.org/10.1093/annweh/wxw015

        • Effective disinfection of contaminated surfaces is essential to prevent nosocomial transmission of pathogens such as Clostridium difficile, methicillin-resistant Staphylococcus aureus (MRSA), and vancomycin-resistant enterococci (VRE). Efforts to improve disinfection usually focus on surfaces that are frequently touched by the hands of health care workers or patients (eg, bed rails and call buttons). Although health care facility floors are often heavily contaminated, limited attention has been paid to disinfection of floors because they are not frequently touched. However, floors are a potential source of transmission because they are often contacted by objects that are subsequently touched by hands (eg, shoes and socks). In a survey of 5 hospitals, the authors found that floors in patient rooms were frequently contaminated with pathogens and high-touch objects such as blood pressure cuffs and call buttons were often in contact with the floor. Contact with objects on floors frequently resulted in transfer of pathogens to hands.

          Source : Deshpande, Abhishek, Cadnum, Jennifer L., Fertelli, Dennis, Sttzlar, Brett, Thota, Priyaleela, Mana, Thriveen S.,… Donskey, Curtis J. (2017). AJIC : American Journal of Infection Control, 45(3), 336-338. http://dx.doi.org/10.1016/j.ajic.2016.11.005

        • Hand hygiene has been shown to prevent the spread of infectious microorganisms, including those that are resistant to antimicrobial agents, in multiple settings, including hospitals. There have been multiple studies on the effectiveness of various types of cleansers, including plain soap, alcohol-based handrubs, and antibacterial soaps. There have been concerns over antibacterial soaps and emergence of resistant bacteria, and the US Food and Drug Administration has recently issued a final rule that banned over-the-counter consumer antiseptic wash products containing triclosan and triclocarban to be marketed.

          Source : Dixon, Nicolette, Morgan, Margie, & Equils, Ozlem. (2017). AJIC : American Journal of Infection Control. Prépublication. http://dx.doi.org/10.1016/j.ajic.2017.01.020

        • The United States Occupational Safety and Health Administration (OSHA) Bloodborne Pathogens Standard as amended by the Needlestick Safety and Prevention Act requiring the use of safety-engineered medical devices to prevent needlesticks and sharps injuries has been in place since 2001. Injury changes over time include differences between those from non-safety compared to safety-engineered medical devices. This research compares 2 US occupational incident surveillance systems to determine if these data can be generalized to other facilities and other countries either with legislation in place or considering developing national policies for the prevention of sharps injuries among healthcare personnel.

          Source : Mitchell, Amber H., Parker, Ginger B., Kanamori, Hajime, Rutala, William A., & Weber, David J. (2017). Journal of Hospital Infection. Prépublication. http://dx.doi.org/10.1016/j.jhin.2017.02.021

        • Novel self-sanitizing copper oxide-impregnated solid surfaces have the potential to influence bioburden levels, potentially lowering the risk of transmission of pathogens in patient care environments. Our study showed persistently lower microbial burden over a 30-hour sampling period on a copper-impregnated tray table compared with a standard noncopper surface in occupied patient rooms after thorough initial disinfection.

          Source: Coppin, John D., Villamaria, Frank C., Williams, Marjory D., Copeland, Laurel A., Zeber, John E., & Jinadatha, Chetan. (2017). AJIC : American Journal of Infection Control. Prépublication. http://dx.doi.org/10.1016/j.ajic.2017.01.012

      • Le coin de la documentaliste – Février 2017

Cette chronique a pour but de présenter brièvement des lectures récentes ou d’autres ressources additionnelles touchant les problématiques de SST dans notre secteur. Au menu dans cette chronique :

– Désinfecter à s’en rendre malade ?

– Rentabilité d’un programme de déplacement sécuritaire des bénéficiaires;

– Virus dans la fumée chirurgicale.

Source : Désilets, Suzie. (Février 2017). OP, 40(1), 32. Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/OP/2017/op401032_coindoc.pdf

      • Invisible invaders are almost always lurking in the air, ready to make people sick — or sicker. Airborne pathogens in the healthcare setting, Legionella, Aspergillus, influenza, to name a few, can increase a patient’s risk of developing healthcare associated infections (HAIs) and other problems, especially among those who already have weakened immunity. It’s no secret then that adopting effective products and protocols specifically designed to target and eliminate airborne pathogens is a vital component in a facility’s overall infection prevention strategy. Healthcare Purchasing News highlights some insights and solutions for keeping the air cleaner.

        Source : Dimond, Valerie J. (February 2017). Healthcare Purchasing News, 41(2), 14, 16, 18. Repéré à http://www.hpnonline.com/lets-clear-the-air/

      • Errors in infection control practices risk patient safety. The probability for errors can increase when care practices become more multifaceted. It is therefore fundamental to track risk behaviours and potential errors in various care situations. The aim of this study was to describe care situations involving risk behaviours for organism transmission that could lead to subsequent healthcare-associated infections.

        Source : Lindberg, Maria, Lindberg, Magnus, & Skytt, Bernice. (2017). International Journal of Nursing Studies, 70, 38-45. http://dx.doi.org/10.1016/j.ijnurstu.2017.02.016

      • Le saviez-vous ? L’Hôpital de Saint-Jérôme produit en moyenne plus de 7000 kg de lingerie souillée chaque jour, soit l’équivalent de 30 à 35 chariots ou 600 à 750 sacs ! Une nouvelle installation facilite maintenant les opérations de manutention.

        Source : Duvergé, Sébastien. (Février 2017). OP, 40(1), 8-9. Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/OP/2017/op401008_manutention.pdf

      • Afin de soutenir les efforts de surveillance et de prévention, l’ASSTSAS s’est intéressée au développement d’un système d’information permettant d’assurer la gestion quotidienne des accidents du travail qui impliquent une exposition au sang. Un nouveau logiciel est maintenant disponible: le gestionnaire des expositions accidentelles au sang (GES). Son premier objectif est d’aider les responsables de la prévention à déterminer les circonstances des accidents afin de choisir des mesures efficaces pour prévenir les infections transmissibles par le sang chez les travailleurs. Le GES est offert gratuitement aux établissements de santé québécois depuis le printemps 2016.

        Source : Bouchard, Françoise. (Février 2017). OP, 40(1), 5. Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/OP/2017/op401004_risquesbiologiques.pdf

      • Cette fiche présente les consignes à appliquer en cas d’exposition au sang. Elle a été conçue en collaboration avec des agences de la santé et des services sociaux et des centres de santé et de services sociaux.

        Source : Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail. (2017). [S.l.] : CNESST, [2] p. Repéré à http://www.cnesst.gouv.qc.ca/Publications/100/Documents/DC100-498web.pdf

      • Les seringues et les aiguilles qui se retrouvent à des endroits inappropriés comme les ordures ménagères, les bacs de recyclage, les rues et les parcs suscitent de l’inquiétude, causent des accidents et pourraient éventuellement transmettre des infections. Même si le risque de contracter une infection (VIH, hépatite C, hépatite B) de cette façon est faible, on ne peut affirmer que ce risque est nul. Il faut donc prendre tous les moyens à notre disposition pour éviter les piqûres accidentelles. C’est pour cette raison qu’un système intégré de récupération des seringues et des aiguilles usagées, incluant l’utilisation de contenants sécuritaires, est mis en place dans tout le Québec. Les mesures de sécurité à prendre lorsqu’on manipule des seringues et des aiguilles usagées sont décrites dans ce papillon.

        Source: Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail. (2017). [S.l.] : CNESST, [2] p. Repéré à http://www.cnesst.gouv.qc.ca/Publications/100/Documents/DC100-497web.pdf

      • La vaccination antigrippale des professionnels de santé semble représenter l’une des actions préventives des plus efficaces face à une pathologie à haut risque d’épidémie nosocomiale et potentiellement grave en milieu gériatrique. Ce travail avait pour objectif de faire une mise au point sur le statut vaccinal antigrippal chez le personnel soignant en gériatrie et les raisons expliquant leur réticence vis-à-vis de cette vaccination, afin d’émettre des propositions d’amélioration de la couverture vaccinale. Une recherche bibliographique des articles publiés depuis 2000 dans le domaine de la gériatrie, des maladies infectieuses ou de la pneumologie a été réalisée, essentiellement sur PubMed.

        Source : Contal, E., Putot, A., Dipanda, M., Perrin, S., Asgassou, S., Sordet-Guépet, H., & Manckoundia, P. (2016). Revue d’Épidémiologie et de Santé Publique, 64(6), 415-423. http://dx.doi.org/10.1016/j.respe.2016.06.333

Pour accéder gratuitement à un compte rendu de cette étude : http://www.camip.info/nous-avons-lu-pour-vous/Sante-au-travail-et-sante-publique/Vaccinations/article/la-couverture-vaccinale-contre-la

PRODUITS TOXIQUES

Y a-t-il de l’amiante dans votre milieu de travail ? En règle générale, la réponse est oui ! Ce webinaire propose un survol des exigences en matière de gestion de l’amiante et de prévention lors de l’exécution de travaux susceptibles d’émettre des poussières d’amiante.

Source : Hensley, Valérie. (Janvier 2017). Amiante : travailler sécuritairement avec cette substance nocive. [Webinaire]. ASSTSAS. Repéré à http://asstsas.qc.ca/publication/amiante-travailler-securitairement-avec-cette-substance-nocive-webinaire-2017-002.

Pour visionner l’enregistrement : http://forum.asstsas.qc.ca/2017-002/stxjlhecv314

Pour télécharger la présentation: http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/Mat_Pedagogique/web_2017-002_amiante_janvier_2017_4.pdf

      • Selon la législation québécoise, les deux systèmes, le SIMDUT 1988 et le SIMDUT 2015, cohabiteront jusqu’au 1er décembre 2018, date à laquelle, seul SIMDUT 2015 subsistera. Cette affiche recto-verso de format 24″ x 36″ constitue un aide-mémoire pratique des pictogrammes du SIMDUT. D’un côté, vous trouvez un tableau comparatif des pictogrammes du SIMDUT 1988 avec ceux du SIMDUT 2015; de l’autre côté, vous trouvez les pictogrammes du SIMDUT 2015 seulement.

        Source : Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail. (2017). [S.l.] : CNESST, 2 p. Repéré à http://www.cnesst.gouv.qc.ca/Publications/900/Documents/DC900-273web.pdf

      • Workers’ reproductive health can be put at risk by hazardous chemicals, such as pesticides and pharmaceuticals, as well as biological, physical, organisational and psychosocial factors. The issue of reproductive OSH risks has largely been focused on women, and mostly pregnant women, but reprotoxic risks can in fact affect both women’s and men’s reproductive health. Reprotoxicants can also affect foetal and human development and effects include miscarriages, malformations and functional deficits. The summary presents in short the results of a report that examines the current knowledge on workplace risks to reproduction. It highlights gaps in that knowledge and recommends ways forward to increase awareness and improve prevention.

        Source : Kuhl, Klaus, Schmitz-Felten, Ellen, Sørig Hougaard, Karin, & Miranowicz-Dzierżawska, Katarzyna. (2017). Luxembourg : European Agency for Safety and Health at Work (EU-OSHA), 61 p. Repéré à https://osha.europa.eu/en/tools-and-publications/publications/summary-state-art-report-reproductive-toxicants?pk_campaign=rss_publication

      • Ce dépliant vise à sensibiliser les femmes enceintes aux risques qu’elles encourent lorsqu’elles sont en contact avec des produits chimiques sur leur lieu de travail, et ce dès le tout début de leur grossesse. Il explique comment repérer les produits susceptibles d’entraîner des effets néfastes sur le déroulement de la grossesse, cite les principales dispositions réglementaires et obligations de l’employeur et incite à prendre contact le plus tôt possible avec son médecin du travail, idéalement au stade du projet de grossesse.

        Source : Institut national de recherche et de sécurité. (2016). Paris : INRS, 1 dépliant. Repéré à http://www.inrs.fr/dms/inrs/CataloguePapier/ED/TI-ED-6261/ed6261.pdf

      • Il est reconnu que les populations des pays industrialisés passent plus de 90 % de leur temps dans les milieux intérieurs, un comportement qui engendre des enjeux de santé publique propres à ce type d’environnement. Selon Mitro et al. (2016), l’exposition populationnelle à certains composés, tels des phtalates (p. ex. agents plastifiants), des phénols (additifs pour résine de synthèse et solvants) et d’autres substances organiques contenant entre autres des halogènes (comme les retardateurs de flamme), est à présent bien documentée, notamment chez les populations vulnérables (femmes enceintes et enfants). Selon ces auteurs, l’exposition, tant ponctuelle que chronique, à ces substances est associée à une incidence accrue de problèmes du système reproducteur, de perturbations du système endocrinien, de retards comportemental et cognitif chez les enfants, de dysfonctions immunitaires, de prédispositions atopiques (tel l’asthme), de cancers et d’autres maladies chroniques.

        Source : Poulin, Patrick. (6 février 2017). BISE : Bulletin d’information en santé environnementale. Repéré à https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/resume_bise_cosv_ppoulin_2017-02-02.pdf

Pour lire l’article original : http://hsrc.himmelfarb.gwu.edu/cgi/viewcontent.cgi?article=1195&context=sphhs_enviro_facpubs

PROMOTION DE LA SANTÉ EN MILIEU DE TRAVAIL

      • Prolonged sitting is associated with an increased risk of chronic ill-health. Although high levels of sedentary behaviour are documented in desk-based workers, there are few data examining this in organizations with greater job diversity such as the National Health Service (NHS). The purpose of this study was to assess the association of occupational and non-occupational sedentary behaviours with key demographic and occupational characteristics of NHS workers to help inform policy development.

        Source : Mackenzie, K., Till, S., & Basu, S. (2017). Occupational Medicine. Prépublication. https://doi.org/10.1093/occmed/kqx010

PUBLICATIONS DE L’ASSTSAS

        • On retrouve des postes d’accueil dans tous les établissements. Souvent, les tâches y sont nombreuses, par exemple téléphonie, enregistrement et surveillance des clients, réception et expédition de documents, administration, etc. Le personnel utilise aussi de multiples équipements: adressographe, numériseur, console téléphonique, matériel informatique, etc. Un nouveau guide de prévention de l’ASSTSAS vous aidera à concevoir un poste d’accueil sécuritaire et fonctionnel ou à corriger les déficiences d’un poste existant.

          Source : Dubé. Jocelyne, & Bertrand, Guy. (Février 2017), OP, 40(1), 6. Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/OP/2017/op401006_am%C3%A9nagement.pdf

        • Cette chronique a pour but de présenter brièvement des lectures récentes ou d’autres ressources additionnelles touchant les problématiques de SST dans notre secteur. Au menu dans cette chronique :

– Désinfecter à s’en rendre malade ?

– Rentabilité d’un programme de déplacement sécuritaire des bénéficiaires;

– Virus dans la fumée chirurgicale.

Source : Désilets, Suzie. (Février 2017). OP, 40(1), 32. Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/OP/2017/op401032_coindoc.pdf

Pour visionner aussi l’enregistrement du webinaire sur le sujet : http://forum.asstsas.qc.ca/2016-008/wsmpfjot8aoh

Pour lire l’étude de l’IRSST : http://www.irsst.qc.ca/media/documents/PubIRSST/R-921.pdf

Pour visionner l’enregistrement : http://forum.asstsas.qc.ca/2017-002/stxjlhecv314

Pour télécharger la présentation: http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/Mat_Pedagogique/web_2017-002_amiante_janvier_2017_4.pdf

QUALITÉ DE L’AIR

  • No healthcare worker would dare light a cigarette on the job or accept that behavior from anyone else. In fact, smoking anywhere inside a hospital is strictly prohibited. Or is it? For the perioperative nurse working in the surgical suite, where lasers and electrosurgical devices are used routinely, some would say that’s a debatable question. “Research shows that inhaling the smoke that’s produced when vaporizing one gram of tissue is like smoking six unfiltered cigarettes in 15 minutes,” said Mary J. Ogg, Senior Perioperative Practice Specialist, Association of periOperative Registered Nurses (AORN).

    Source : Dimond, Valerie J. (February 2017). Healthcare Purchasing News, 41(2), 18. Repéré à http://www.hpnonline.com/dont-choke-back-smoke/

  • Invisible invaders are almost always lurking in the air, ready to make people sick — or sicker. Airborne pathogens in the healthcare setting, Legionella, Aspergillus, influenza, to name a few, can increase a patient’s risk of developing healthcare associated infections (HAIs) and other problems, especially among those who already have weakened immunity. It’s no secret then that adopting effective products and protocols specifically designed to target and eliminate airborne pathogens is a vital component in a facility’s overall infection prevention strategy. Healthcare Purchasing News highlights some insights and solutions for keeping the air cleaner.

    Source : Dimond, Valerie J. (February 2017). Healthcare Purchasing News, 41(2), 14, 16, 18. Repéré à http://www.hpnonline.com/lets-clear-the-air/

  • Quelqu’un rapporte une odeur de moisi ? Sur un étage, le personnel ressent des malaises respiratoires ? Vous voulez consulter un expert pour en avoir le cœur net ou, encore, vous avez reçu son rapport et ne savez pas quoi en penser ? L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) vient de publier, en ligne, un outil pour faciliter l’interprétation des rapports sur la contamination fongique. Vous y trouverez des informations pour mieux faire face à la situation.

    Source : Bédard, Sylvie. (Février 2017). OP, 40(1), 10-11. Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/OP/2017/op401010_risquesbiologiques.pdf

  • La législation canadienne ne compte que quelques sources juridiques portant explicitement sur la «qualité de l’air intérieur». Vous trouverez sur cette page la liste des textes traitant de ce sujet qui sont disponibles à partir du service de Législation enviroSST canadienne plus standards. Lorsqu’un cas n’est pas réglementé. La norme 62-2004 de l’ASHRAE «Ventilation for Acceptable Indoor Air Quality» est largement utilisée à titre de guide. Le code du bâtiment de votre région peut s’appliquer dans certains cas. Des renseignements additionnels sont accessibles auprès d’autres sources.

    Source : Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail. (Février 2017). Législation enviroSST canadienne. Repéré à http://ccinfoweb2.ccohs.ca/legislation/documents/notes_fr/oshlegf/leg_iaqf.htm

  • Il est reconnu que les populations des pays industrialisés passent plus de 90 % de leur temps dans les milieux intérieurs, un comportement qui engendre des enjeux de santé publique propres à ce type d’environnement. Selon Mitro et al. (2016), l’exposition populationnelle à certains composés, tels des phtalates (p. ex. agents plastifiants), des phénols (additifs pour résine de synthèse et solvants) et d’autres substances organiques contenant entre autres des halogènes (comme les retardateurs de flamme), est à présent bien documentée, notamment chez les populations vulnérables (femmes enceintes et enfants). Selon ces auteurs, l’exposition, tant ponctuelle que chronique, à ces substances est associée à une incidence accrue de problèmes du système reproducteur, de perturbations du système endocrinien, de retards comportemental et cognitif chez les enfants, de dysfonctions immunitaires, de prédispositions atopiques (tel l’asthme), de cancers et d’autres maladies chroniques.

    Source : Poulin, Patrick. (6 février 2017). BISE : Bulletin d’information en santé environnementale. Repéré à https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/resume_bise_cosv_ppoulin_2017-02-02.pdf

Pour lire l’article original : http://hsrc.himmelfarb.gwu.edu/cgi/viewcontent.cgi?article=1195&context=sphhs_enviro_facpubs

RETOUR AU TRAVAIL

SANTÉ – BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL

  • Person-centred care and co-creation of care (productive interactions between clients and professionals) are expected to lead to better outcomes for clients. Professionals play a prominent role in the care of people with intellectual disabilities at residential care facilities. Thus, person-centred care and co-creation of care may be argued to lead to better outcomes for professionals as well. This study aimed to identify relationships of person-centred care and co-creation of care with the well-being and job satisfaction of professionals working with people with intellectual disabilities (PWID).

    Source: van der Meer, Leontine, Nieboer, Anna Petra, Finkenflügel, Harry, & Murray Cramm, Jane. (2017). Scandinavian Journal of Caring Sciences. Prépublication. doi: 10.1111/scs.12431

  • Fatigue is a critical challenge in nursing. Existing literature focuses on staff nurse fatigue, yet nurse leaders are exposed to high demands that may contribute to fatigue and associated risks to patient, nurse and organisational outcomes.This study aimed to describe hospital nurse leaders’ experience of fatigue. The results showed that most nurse leaders experience fatigue; nurse managers reported higher levels of chronic fatigue. Participants identified multiple sources of fatigue including 24 h accountability and intensity of role expectations, and used a combination of wellness, restorative, social support and boundary setting strategies to cope with fatigue. The consequences of nurse leader fatigue include an impact on decision-making, work–life balance and turnover intent.

    Source : Steege, Linsey M., Pinekenstein, Barbara J., Arsenault Knudsen, Élise, & Rainbow, Jessica G. (2017). Journal of Nursing Management. Prépublication. DOI: 10.1111/jonm.12464

  • La dernière réforme du réseau de la santé et des services sociaux a entraîné de profonds changements dans l’organisation du travail. Il n’est pas étonnant que de nombreux travailleurs se sentent déboussolés et stressés. Il n’est pas surprenant non plus que plusieurs aient cette étouffante impression que le temps s’accélère, que leur charge de travail ne cesse de s’accroître ou encore qu’ils perdent peu à peu leurs repères et leur vitalité. Dans l’objectif d’aider les professionnels de la santé à mieux gé­rer leur stress, des membres du GRIPA ont créé les ateliers KOMPASS. Ceux-ci s’inspirent de l’approche d’acceptation et d’engagement, soit une approche comportementale et cognitive de troisième vague élaborée aux États-Unis. Les ateliers KOMPASS visent à permettre aux employés de cultiver des attitudes d’ouverture, d’attention et d’engagement et de développer des processus essentiels à leur bien-être.

    Source : De Mondehare, Laurence, & Grégoire, Simon. (Février 2017). OP, 40(1), 20-21. Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/OP/2017/op401020d_sant%C3%A9psy.pdf

Pour en savoir plus sur les ateliers : http://projetkompass.weebly.com/

  • L’étude Salveo (qui signifie « être en bonne santé, bien se porter » en latin) est l’une des plus grandes recherches réalisées au Canada sur la santé mentale en milieu de travail. Elle visait à mieux comprendre et à intervenir sur les problèmes de santé mentale des employés. Voici un résumé des principaux résultats.

    Source : Marchand, Alain. (Février 2017). OP, 40(1), 14-16. Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/OP/2017/op401014d_sant%C3%A9psy.pdf

  • L’étude Salveo – Salveo qui en latin signifie « être en bonne santé, bien se porter » – est la plus importante étude canadienne sur la santé mentale en milieu de travail qui a été réalisée auprès de 2162 travailleurs de 63 milieux de travail au Québec. Le Regrouprement Stratégique Santé mentale du Réseau de recherche en santé des populations du Québec (RRSPQ) en collaboration avec le réseau Qualaxia vous présentent un webinaire : «Travail et santé mentale : Qu’avons-nous appris avec l’étude Salveo?». Le webinaire aura lieu le jeudi 30 mars 2017, de 12 h à 13 h. Le conférencier est Alain Marchand, Professeur titulaire, École de relations industrielles, Université de Montréal.

    Pour vous inscrire : https://www.santepop.qc.ca/fr/posts/formation/webinaire-travail-et-sante-mentale-quavons-nous-appris-avec-letude-salveo

  • Plusieurs enquêtes nationales (Sumer, Evrest…) ont permis de suivre les évolutions tant au niveau des conditions de travail et des diverses contraintes du poste de travail que du ressenti du salarié. Mais qu’en est-il de l’organisation du travail? Doit-on parler d’un « risque » lié aux organisations? De nombreux écrits confirment l’importance prise par les risques psychosociaux (RPS) et différents rapports ont permis de mieux analyser les facteurs de risques. Les risques psychosociaux sont fréquents en milieu de travail et très divers dans leurs effets et ressentis. Les équipes de santé travail sont fréquemment sollicitées pour répondre à la demande des entreprises, des Institutions représentatives du personnel, des salariés. Comment les services de santé au travail peuvent-ils répondre?

    Source : Frimat, P. (2017). Archives des Maladies Professionnelles et de l’Environnement. Prépublication. http://dx.doi.org/10.1016/j.admp.2016.12.003

  • Au Québec, les soins de fin de vie (SFV) sont incorporés aux soins curatifs et on retrouve peu d’unités de soins palliatifs spécialisés. Selon ce choix organisationnel, les infirmières et les cliniciens vivent un contexte de travail particulier, car ces professionnels ont à prodiguer dans un temps restreint à la fois des soins curatifs parfois complexes et des SFV (approche mixte). Dans ces milieux où la visée curative domine, la mort est souvent perçue comme un échec. Le projet SATIN II propose l’étude de quatre programmes de soutien en milieu de travail. Ces initiatives ont pour but l’amélioration de la satisfaction et du bien-être au travail ainsi que la diminution des facteurs de risque psychosociaux (FRPS) chez des infirmières et des cliniciens qui assurent les SFV. L’objectif principal de la phase I est l’élaboration d’une intervention permettant d’intégrer aux pratiques en cours une approche palliative aux unités de soins. La phase II inclut à la fois l’évaluation de la faisabilité et de l’impact de l’intervention ainsi qu’un prétest de cet impact sur certains indicateurs (satisfaction, bien être et FRPS).

    Source : Fillion, Lise, Truchon, Manon, L’Heureux, Michel, Langlois, Lyse, Desbiens, Jean-François, Gélinas, Céline,… Veillette, Anne-Marie. (2017). Montréal : Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail, 97 p. (Rapports scientifiques ; R-948). Repéré à http://www.irsst.qc.ca/media/documents/PubIRSST/R-948.pdf

SANTÉ PSYCHOLOGIQUE

  • Person-centred care and co-creation of care (productive interactions between clients and professionals) are expected to lead to better outcomes for clients. Professionals play a prominent role in the care of people with intellectual disabilities at residential care facilities. Thus, person-centred care and co-creation of care may be argued to lead to better outcomes for professionals as well. This study aimed to identify relationships of person-centred care and co-creation of care with the well-being and job satisfaction of professionals working with people with intellectual disabilities (PWID).

    Source: van der Meer, Leontine, Nieboer, Anna Petra, Finkenflügel, Harry, & Murray Cramm, Jane. (2017). Scandinavian Journal of Caring Sciences. Prépublication. doi: 10.1111/scs.12431

  • The objective of this systematic review was to synthesize evidence on the effectiveness of workplace-based return-to-work (RTW) interventions and work disability management (DM) interventions that assist workers with musculoskeletal (MSK) and pain-related conditions and mental health (MH) conditions with RTW. The authors followed a systematic review process developed by the Institute for Work & Health and an adapted best evidence synthesis that ranked evidence as strong, moderate, limited, or insufficient.

    Source: Cullen, K.L., Irvin, E., Collie, A., Clay, F., Gensby, U., Jennings, P.A…. Shourie, S. (2017). Journal of Occupational Rehabilitation. Prépublication. 1-15. doi:10.1007/s10926-016-9690-x

  • Research exploring the impact of shift work on the psychological functioning and resilience of nurses is limited compared with research investigating the impact of shifts on physical outcomes. The purpose of this review was to synthesise existing research to determine if nurses who work shifts have poorer psychological functioning and resilience than nurses who do not work shifts.

    Source : Tahghighi, Mozhdeh, Rees, Clare S., Brown, Janie A., Breen, Lauren J., & Hegney, Desley. (2017). JAN:  Journal of Advanced Nursing. Prépublication. doi: 10.1111/jan.13283

  • Care workers are often exposed to sexual harassment from patients. Research shows that such exposure may have detrimental effects on mental health of the care workers. Inappropriate sexual behaviour from patients is a particular challenge for formal and informal care workers alike. There is a scarceness of studies investigating the experience and the handling of sexual harassment from patients. This study aims to investigate the experience and handling of sexual harassment from patients in care work.

    Source : Nielsen, Maj Britt D., Kjaer, Susie, Aldrich, Per T., Madsen, Ida E.H., Friborg, Maria K., Rugulies, Reiner, & Folker, Anna P. (2017). International Journal of Nursing Studies. Prépublication. http://dx.doi.org/10.1016/j.ijnurstu.2017.02.018

  • La communication joue un rôle important dans nos relations au travail, autant avec les collègues qu’avec les clients. Elle contribue à établir le contact avec l’autre. Lorsque réfléchie et constructive, elle participe au bon climat de travail. La communication offre aussi différentes stratégies pour éviter l’escalade. Voici quelques situations possibles entre un technologiste médical qui procède aux prélèvements sanguins et différents clients. L’exemple s’applique facilement à toute autre situation qui implique les contacts directs avec la clientèle.

    Source : LeQuoc, Sylvain. (Février 2017). OP, 40(1), 22-25. Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/OP/2017/op401022d_sant%C3%A9psy.pdf

  • Au CHSLD Sainte-Anne, une unité prothétique fermée accueille les résidents ayant des troubles cognitifs, c’est l’unité 2C. On y vivait plusieurs problèmes dans les soins aux résidents agressifs et perturbateurs et à ceux qui ne veulent pas toujours coopérer. Ces situations entraînaient de l’anxiété et le sentiment de ne pas bien faire son travail, avec pour résultat un grand roulement d’employés. Cet article témoigne de retombées favorables de la formation sur la santé psychologique au travail.

    Source : Hurtubise, Nancy, & Labelle, Christelle. (Février 2017). OP, 40(1), 30-31. Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/OP/2017/op401030d_sant%C3%A9psy.pdf

  • Les relations interpersonnelles ont une grande influence sur la qualité de vie au travail. Au même titre, la charge est un facteur de risque souvent rapporté comme déterminant de la santé psychologique. Comment analyser la charge de travail et la gérer efficacement ? Mieux comprendre ce facteur de risque pour la santé psychologique permet d’accroître sa capacité à intervenir dans une dimension importante du travail.

    Source : Legault, Lucie. (Février 2017). OP, 40(1), 26-29. Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/OP/2017/op401026d_sant%C3%A9psy.pdf

  • Au Québec, les articles 81.18 à 81.20 de la Loi sur les normes du travail imposent aux employeurs une obligation de moyens pour prévenir le harcèlement psychologique et procurer un milieu de travail sain à leurs employés. Même si certaines organisations se sont dotées de politiques internes pour répondre aux exigences de la loi, elles sont malgré tout confrontées au défi de veiller à leur application et aux complexités relatives à la mise en place de stratégies préventives efficaces. Cet état de la situation met en évidence une tendance à ignorer ou à minimiser les impacts du harcèlement psychologique et des conflits dans les organisations; une négligence plus coûteuse que ne le croient les employeurs. Dès lors, comment situer sa pratique, en tant qu’employeur, pour vraiment prévenir le harcèlement psychologique, compte tenu des disparités organisationnelles relatives aux manquements à la civilité?

    Source : Corriveau, Élise, & Bihan, Alain Christophe. (2 février 2017). Portail RH. Le coin de l’expert. Repéré à http://www.portailrh.org/expert/ficheSA.aspx?p=660185

  • Au Canada, le coût attribuable aux problèmes de santé psychologique s’établirait à 51 milliards de dollars. Il est reconnu que des risques psychosociaux (RPS) tels qu’une demande psychologique élevée, une faible latitude décisionnelle, un faible soutien social et un déséquilibre entre les efforts fournis et la reconnaissance reçue au travail contribuent au développement de problèmes de santé psychologique. De plus en plus de preuves scientifiques appuient la pertinence d’intervenir sur les RPS pour améliorer la santé psychologique en milieu de travail.

    Source: Biron, Caroline. (Février 2017). OP, 40(1), 17-19. Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/OP/2017/op401017d_sant%C3%A9psy.pdf

Pour visionner aussi l’enregistrement du webinaire sur le sujet : http://forum.asstsas.qc.ca/2016-008/wsmpfjot8aoh

Pour lire l’étude de l’IRSST : http://www.irsst.qc.ca/media/documents/PubIRSST/R-921.pdf

  • La dernière réforme du réseau de la santé et des services sociaux a entraîné de profonds changements dans l’organisation du travail. Il n’est pas étonnant que de nombreux travailleurs se sentent déboussolés et stressés. Il n’est pas surprenant non plus que plusieurs aient cette étouffante impression que le temps s’accélère, que leur charge de travail ne cesse de s’accroître ou encore qu’ils perdent peu à peu leurs repères et leur vitalité. Dans l’objectif d’aider les professionnels de la santé à mieux gé­rer leur stress, des membres du GRIPA ont créé les ateliers KOMPASS. Ceux-ci s’inspirent de l’approche d’acceptation et d’engagement, soit une approche comportementale et cognitive de troisième vague élaborée aux États-Unis. Les ateliers KOMPASS visent à permettre aux employés de cultiver des attitudes d’ouverture, d’attention et d’engagement et de développer des processus essentiels à leur bien-être.

    Source : De Mondehare, Laurence, & Grégoire, Simon. (Février 2017). OP, 40(1), 20-21. Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/OP/2017/op401020d_sant%C3%A9psy.pdf

Pour en savoir plus sur les ateliers : http://projetkompass.weebly.com/

  • L’étude Salveo (qui signifie « être en bonne santé, bien se porter » en latin) est l’une des plus grandes recherches réalisées au Canada sur la santé mentale en milieu de travail. Elle visait à mieux comprendre et à intervenir sur les problèmes de santé mentale des employés. Voici un résumé des principaux résultats.

    Source : Marchand, Alain. (Février 2017). OP, 40(1), 14-16. Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/OP/2017/op401014d_sant%C3%A9psy.pdf

  • The emotional labour of nursing work involves managing the emotional demands of relating with patients, families and colleagues. Building nurses’ resilience is an important strategy in mitigating the stress and burnout that may be caused by ongoing exposure to these demands. Understandings of resilience in the context of emotional labour in nursing, however, are limited. This study aims to investigate the state of knowledge on resilience in the context of emotional labour in nursing.

    Source : Delgado, Cynthia, Upton, Dominic, Ranse, Kristen, Furness, Trentham, & Foster, Kim. (2017). International Journal of Nursing Studies, 70, 71-88. http://dx.doi.org/10.1016/j.ijnurstu.2017.02.008

  • L’étude Salveo – Salveo qui en latin signifie « être en bonne santé, bien se porter » – est la plus importante étude canadienne sur la santé mentale en milieu de travail qui a été réalisée auprès de 2162 travailleurs de 63 milieux de travail au Québec. Le Regrouprement Stratégique Santé mentale du Réseau de recherche en santé des populations du Québec (RRSPQ) en collaboration avec le réseau Qualaxia vous présentent un webinaire : «Travail et santé mentale : Qu’avons-nous appris avec l’étude Salveo?». Le webinaire aura lieu le jeudi 30 mars 2017, de 12 h à 13 h. Le conférencier est Alain Marchand, Professeur titulaire, École de relations industrielles, Université de Montréal.

    Pour vous inscrire : https://www.santepop.qc.ca/fr/posts/formation/webinaire-travail-et-sante-mentale-quavons-nous-appris-avec-letude-salveo

  • Ce numéro spécial s’intéresse aux liens, rarement explorés, entre dimensions physiques et psychiques de la santé au travail. Si, à première vue, dans une approche globale de la santé, ces deux dimensions seraient évidemment et naturellement liées, à regarder de près la jurisprudence, le déploiement de la prévention sur le terrain, ou encore les travaux académiques sur la santé au travail, troubles et risques, physiques et mentaux, semblent plutôt segmentés, voire cloisonnés. Un système d’oppositions binaires entre activités, risques et troubles, socialement situés, perdure, renforçant les frontières entre corps et âme. Ce numéro, en croisant le regard de chercheurs et de praticiens de disciplines diverses (ergonomie, droit du travail, médecine, psychologie, sociologie) offre, avec ses cinq articles et deux entretiens, un vaste panorama de réflexions sur l’articulation entre corps et esprit en santé au travail et réaffirme que le travail a des effets conjugués sur l’un comme sur l’autre.

    Source : « Mal aux pattes à en pleurer » : penser les articulations entre santé physique et santé mentale au travail. (2017). Pistes : Perspectives interdisciplinaires sur le travail et la santé, 19(1). Repéré à http://pistes.revues.org/4913

  • Une maladie professionnelle engage la responsabilité de l’employeur. Elle ouvre sur un contentieux dans lequel l’arbitrage scientifique est attendu essentiellement de l’épidémiologie. Cet enjeu pèse sur la compréhension des liens entre santé et travail, car il focalise l’attention sur les relations causales simples et tend à laisser dans l’ombre les effets liés au contexte et à l’histoire. L’auteur présente le cas d’une salariée qui illustre l’importance de ces dimensions. À la suite d’une exposition prolongée à un stress psychosocial et à de fortes contraintes gestuelles et posturales, elle a été traitée pour une hypertension artérielle, pour une dépression et pour une longue série de troubles musculo-squelettiques. Ce cas permet d’attirer l’attention sur le rôle central de l’inflammation et du stress oxydant, non seulement en matière de liens entre souffrance psychique et atteintes du corps mais, au-delà, pour la compréhension des interactions entre les différentes contraintes et nuisances du travail, agressions toxiques comprises.

    Source : Davezies, Philippe. (2017). Pistes : Perspectives interdisciplinaires sur le travail et la santé, 19(1), 25 p. Repéré à http://pistes.revues.org/pdf/4953

  • Ce dossier est consacré à la démarche de prévention des risques psychosociaux. Présents dans tous les secteurs, les risques psychosociaux peuvent avoir des conséquences dramatiques. D’origines multifactorielles, ils ne sont pas pour autant une fatalité. Il est possible, et nécessaire, de les prévenir. Ce dossier revient sur la démarche de prévention à travers de nombreux exemples dans différents secteurs : lycée, hypermarché, clinique…

    Source : Institut national de recherche et de sécurité. (Février 2017). Travail & Sécurité, 780. Repéré à http://www.travail-et-securite.fr/ts/dossier/.html

  • Partant des analyses classiques étudiant les « risques » que le travail fait peser sur la santé des soignants selon le type de risque majoritaire pour chaque métier (« troubles musculo-squelettiques » pour les aides-soignantes et « risques psychosociaux » pour les infirmières), cet article se propose, à partir des discours de soignants travaillant en 12 heures à l’hôpital public, de questionner la césure ou la perméabilité de ces deux catégories d’atteintes à la santé. Il montre notamment que la manière dont les soignants perçoivent et acceptent ou non les effets du travail sur leur santé est fonction de leur rapport au travail, en cela qu’il s’inscrit dans une organisation plus large englobant leur vie privée. Car c’est à l’aune de cette dernière que ceux-ci jugent de l’acceptabilité des effets négatifs du travail sur leur santé. En ligne de fond, l’article montre qu’il est heuristique, pour comprendre la place qu’occupe le travail, de penser ensemble les contraintes physiques et mentales que le travail fait peser sur les soignants.

    Source : Vincent, Fanny. (2017). Pistes : Perspectives interdisciplinaires sur le travail et la santé, 19(1), 19 p. Repéré à http://pistes.revues.org/pdf/4945

  • Plusieurs enquêtes nationales (Sumer, Evrest…) ont permis de suivre les évolutions tant au niveau des conditions de travail et des diverses contraintes du poste de travail que du ressenti du salarié. Mais qu’en est-il de l’organisation du travail? Doit-on parler d’un « risque » lié aux organisations? De nombreux écrits confirment l’importance prise par les risques psychosociaux (RPS) et différents rapports ont permis de mieux analyser les facteurs de risques. Les risques psychosociaux sont fréquents en milieu de travail et très divers dans leurs effets et ressentis. Les équipes de santé travail sont fréquemment sollicitées pour répondre à la demande des entreprises, des Institutions représentatives du personnel, des salariés. Comment les services de santé au travail peuvent-ils répondre?

    Source : Frimat, P. (2017). Archives des Maladies Professionnelles et de l’Environnement. Prépublication. http://dx.doi.org/10.1016/j.admp.2016.12.003

  • Après avoir retracé l’histoire récente des risques psychosociaux, présenté la diversité des qualifications terminologiques et donné un aperçu de la fréquence de cette problématique, l’article s’attarde sur la nature de ces risques et ses conséquences pour la santé. Les risques sont représentés (1) par les contraintes perçues avec les modèles de Karasek et Siegrist comme premières illustrations, enrichies ensuite de nouveaux concepts tels que les conflits éthiques, l’injustice organisationnelle, l’insécurité de l’emploi, la mauvaise qualité de l’encadrement, etc. et (2) par les facteurs organisationnels, non perceptuels, qui peuvent affecter la santé des opérateurs, directement (comme le temps de travail prolongé) ou indirectement via la perception des contraintes (comme des horaires de travail inadaptés à ceux des écoles ou des crèches). Les conséquences sur la santé sont évoquées d’abord d’un point de vue physiopathologique avec la description mécanistique du stress aigu et chronique sur le plan hormonal, neurobiologique et épigénétique puis d’un point de vue épidémiologique en passant en revue les études qui associent exposition psychosociale et maladies cardiovasculaires, troubles musculosquelettiques, troubles anxio-dépressifs, burn-out, suicide, stress post-traumatique, addictions, workaholism, accidents du travail et de trajet, etc.

    Source : Chouanière, D. (2017). Archives des Maladies Professionnelles et de l’Environnement. Prépublication. http://dx.doi.org/10.1016/j.admp.2016.12.001

  • L’accent mis sur le rapport intitulé « L’évolution de la santé mentale en milieu de travail au Canada : Rapport de recherche (2007-2017) » avait pour but d’examiner l’évolution, au cours des dix dernières années, des politiques et des stratégies relatives à la santé mentale en milieu de travail au Canada. Des changements ont été examinés dans plusieurs domaines thématiques clés, notamment : l’évolution du contexte des lois et des normes; l’évolution du contexte du monde des affaires et l’évolution par secteur. D’importants changements ont été observés dans chacun des secteurs thématiques.

    Source : Samra, Joti. (2017). The Evolution of Workplace Mental Health in Canada : research report (2007-2017). [Winnipeg : Centre pour la santé mentale en milieu de travail de la Great-West], 84 p. Repéré à https://www.strategiesdesantementale.com/pdf/Evolution_Research_Project_Summary_Report_Jan_2017_1.pdf

Pour lire les documents issus du sondage IPSOS :

Mémoire : https://www.strategiesdesantementale.com/pdf/Factum_Wave_1_Jan_2017_0.docx

Présentation : https://www.strategiesdesantementale.com/pdf/Ipsos_Surveys_2016_Presentation_0.pptx

Documents infographiques : https://www.strategiesdesantementale.com/pdf/Infographic_Jan_2017_1.pdf

SERVICES À DOMICILE

  • This information sheet is aimed at employers and employees providing formal care for older and vulnerable people in their own home. Home care clients tend to be older persons, persons with disabilities, persons with chronic health conditions and anyone whose quality of life can be improved by having a trained and supervised care worker in their home. The types of working environment and working arrangement involved in the provision of home care services present their own unique hazards and risks, which must be identified and managed. This information sheet highlights the occupational safety and health issues associated with the provision of home care and indicates control measures to mitigate risk. It is not intended to cover home maintenance, delivered meals or travel and escorting clients.

    Source : Health & Safety Authority. [S.l. : s.n.], 2017, 12 p. Repéré à http://www.hsa.ie/eng/Publications_and_Forms/Publications/Healthcare_Sector/Occupational_Safety_and_Health_and_Home_Care.pdf

SERVICES AMBULANCIERS – PRÉHOSPITALIERS

  • De nombreuses études montrent que les techniciens ambulanciers paramédicaux (TAP) ont un taux plus élevé de lésions professionnelles et prennent leur retraite plus tôt que les autres travailleurs de la population y compris ceux du système de santé. Plusieurs TAP quittent leur emploi pour un autre dont les tâches sont moins exigeantes à mesure qu’ils vieillissent. Très peu d’attention a été dirigée sur ce qui se passe réellement sur le terrain lors de situations de travail et les mesures actuelles d’exposition aux facteurs de risque s’avèrent souvent insuffisantes. Ce projet avait donc pour objectif de décrire le contexte de travail des TAP et de quantifier leur exposition aux facteurs de risque de troubles musculosquelettiques.

    Source: Corbeil, Philippe, Plamondon, André, Tremblay, Angelo, Prairie, Jérôme, Larouche, Dominique, Hegg-Deloye, Sandrine. (2017). Mesure de l’exposition du technicien ambulancier paramédical aux facteurs de risque de troubles musculosquelettiques. Montréal : Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail, xi, 108 p. (Rapports scientifiques R-944). Repéré à http://www.irsst.qc.ca/media/documents/PubIRSST/R-944.pdf

  • Paramedic services are considering moving towards the use of powered stretcher and load systems to reduce stretcher related injuries, but cost is perceived as a barrier. This study compared injury incidence rates, days lost, and compensation costs between Niagara Emergency Medical Service (NEMS) and Hamilton Paramedic Service (HPS) pre- (four years) and post- (one year) implementation of powered stretcher and load systems in NEMS. Prior to the intervention stretcher related musculoskeletal disorder (MSD) incidence rates averaged 20.0 and 17.9 per 100 full time equivalent (FTE), in NEMS and HPS respectively. One-year post intervention rates decreased to 4.3 per 100 FTE in NEMS, a 78% reduction. Rates modestly increased to 24.6 per 100 FTE in HPS in same period. Cost-benefit analysis estimated that the added cost to purchase powered stretcher and load systems would be recovered within their expected 7-year service life due to the reduction in compensation costs.

    Source : Armstrong, Daniel P., Ferron, Richard, Taylor, Cindi, McLeod, Brent, Fletcher, Steve, MacPhee, Renée S., & Fischer, Steven L. (2017). Applied Ergonomics, 62, 34-42. http://dx.doi.org/10.1016/j.apergo.2017.02.009

SIMDUT – SGH

  • Selon la législation québécoise, les deux systèmes, le SIMDUT 1988 et le SIMDUT 2015, cohabiteront jusqu’au 1er décembre 2018, date à laquelle, seul SIMDUT 2015 subsistera. Cette affiche recto-verso de format 24″ x 36″ constitue un aide-mémoire pratique des pictogrammes du SIMDUT. D’un côté, vous trouvez un tableau comparatif des pictogrammes du SIMDUT 1988 avec ceux du SIMDUT 2015; de l’autre côté, vous trouvez les pictogrammes du SIMDUT 2015 seulement.

    Source : Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail. (2017). [S.l.] : CNESST, 2 p. Repéré à http://www.cnesst.gouv.qc.ca/Publications/900/Documents/DC900-273web.pdf

SOINS PALLIATIFS

  • Au Québec, les soins de fin de vie (SFV) sont incorporés aux soins curatifs et on retrouve peu d’unités de soins palliatifs spécialisés. Selon ce choix organisationnel, les infirmières et les cliniciens vivent un contexte de travail particulier, car ces professionnels ont à prodiguer dans un temps restreint à la fois des soins curatifs parfois complexes et des SFV (approche mixte). Dans ces milieux où la visée curative domine, la mort est souvent perçue comme un échec. Le projet SATIN II propose l’étude de quatre programmes de soutien en milieu de travail. Ces initiatives ont pour but l’amélioration de la satisfaction et du bien-être au travail ainsi que la diminution des facteurs de risque psychosociaux (FRPS) chez des infirmières et des cliniciens qui assurent les SFV. L’objectif principal de la phase I est l’élaboration d’une intervention permettant d’intégrer aux pratiques en cours une approche palliative aux unités de soins. La phase II inclut à la fois l’évaluation de la faisabilité et de l’impact de l’intervention ainsi qu’un prétest de cet impact sur certains indicateurs (satisfaction, bien être et FRPS).

    Source : Fillion, Lise, Truchon, Manon, L’Heureux, Michel, Langlois, Lyse, Desbiens, Jean-François, Gélinas, Céline,… Veillette, Anne-Marie. (2017). Montréal : Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail, 97 p. (Rapports scientifiques ; R-948). Repéré à http://www.irsst.qc.ca/media/documents/PubIRSST/R-948.pdf

STATISTIQUES EN SST

  • Afin de soutenir les efforts de surveillance et de prévention, l’ASSTSAS s’est intéressée au développement d’un système d’information permettant d’assurer la gestion quotidienne des accidents du travail qui impliquent une exposition au sang. Un nouveau logiciel est maintenant disponible: le gestionnaire des expositions accidentelles au sang (GES). Son premier objectif est d’aider les responsables de la prévention à déterminer les circonstances des accidents afin de choisir des mesures efficaces pour prévenir les infections transmissibles par le sang chez les travailleurs. Le GES est offert gratuitement aux établissements de santé québécois depuis le printemps 2016.

    Source : Bouchard, Françoise. (Février 2017). OP, 40(1), 5. Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/OP/2017/op401004_risquesbiologiques.pdf

  • L’accent mis sur le rapport intitulé « L’évolution de la santé mentale en milieu de travail au Canada : Rapport de recherche (2007-2017) » avait pour but d’examiner l’évolution, au cours des dix dernières années, des politiques et des stratégies relatives à la santé mentale en milieu de travail au Canada. Des changements ont été examinés dans plusieurs domaines thématiques clés, notamment : l’évolution du contexte des lois et des normes; l’évolution du contexte du monde des affaires et l’évolution par secteur. D’importants changements ont été observés dans chacun des secteurs thématiques.

    Source : Samra, Joti. (2017). The Evolution of Workplace Mental Health in Canada : research report (2007-2017). [Winnipeg : Centre pour la santé mentale en milieu de travail de la Great-West], 84 p. Repéré à https://www.strategiesdesantementale.com/pdf/Evolution_Research_Project_Summary_Report_Jan_2017_1.pdf

Pour lire les documents issus du sondage IPSOS :

Mémoire : https://www.strategiesdesantementale.com/pdf/Factum_Wave_1_Jan_2017_0.docx

Présentation : https://www.strategiesdesantementale.com/pdf/Ipsos_Surveys_2016_Presentation_0.pptx

Documents infographiques : https://www.strategiesdesantementale.com/pdf/Infographic_Jan_2017_1.pdf

TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DES COMMUNICATIONS (TIC)

  • Le présent rapport étudie l’incidence du télétravail/travail mobile fondé sur les TIC (T/MTIC) sur le monde du travail. Le T/MTIC peut être défini comme étant le recours aux TIC –telles que les smartphones, les tablettes, les ordinateurs portables et les ordinateurs de bureau – aux fins d’un travail hors des locaux de l’employeur. L’importance de l’adoption du T/MTIC dans les différents pays, et ses effets sur le temps de travail, la performance, l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée et sur la santé et le bien-être, sont analysés en utilisant les informations tirées des études nationales, complétées par les données récoltées dans le cadre de la sixième enquête européenne sur les conditions de travail. Le rapport examine également les initiatives politiques et mesures adoptées par les gouvernements, des partenaires sociaux et des entreprises en ce qui concerne le T/MTIC.

    Source : Eurofound & International Labour Office. (2017). Travailler en tout temps, en tout lieu: les effets sur le monde du travail : synthèse. [Luxembourg : Eurofound, Geneva, ILO], 2 p. Repéré à http://www.ilo.org/wcmsp5/groups/public/—dgreports/—dcomm/—publ/documents/publication/wcms_544225.pdf

Pour télécharger le rapport complet (en anglais seulement) : https://www.eurofound.europa.eu/sites/default/files/ef_publication/field_ef_document/ef1658en.pdf

  • Twenty subjects performed typing tasks on a desktop computer and touch-screen tablet in two chairs for an hour each, and the effects of chair, device, and their interactions on each dependent measure were recorded. Biomechanical measures of muscle force, spinal load, and posture were examined, while discomfort was measured via heart rate variability (HRV) and subjective reports. HRV was sensitive enough to differentiate between chair and device interactions. Biomechanically, a lack of seat back mobility forced individuals to maintain an upright seating posture with increased extensor muscle forces and increased spinal compression. Effects were exacerbated by forward flexion upon interaction with a tablet device or by slouching. Office chairs should be designed with both the human and workplace task in mind and allow for reclined postures to off-load the spine. The degree of recline should be limited, however, to prevent decreased lumbar lordosis resulting from posterior hip rotation in highly reclined postures.

    Source : Weston, Eric, Le, Peter, & Marras, William S. (2017). Applied Ergonomics, 62, 83-93. http://dx.doi.org/10.1016/j.apergo.2017.02.013

TÉLÉTRAVAIL

  • Le présent rapport étudie l’incidence du télétravail/travail mobile fondé sur les TIC (T/MTIC) sur le monde du travail. Le T/MTIC peut être défini comme étant le recours aux TIC –telles que les smartphones, les tablettes, les ordinateurs portables et les ordinateurs de bureau – aux fins d’un travail hors des locaux de l’employeur. L’importance de l’adoption du T/MTIC dans les différents pays, et ses effets sur le temps de travail, la performance, l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée et sur la santé et le bien-être, sont analysés en utilisant les informations tirées des études nationales, complétées par les données récoltées dans le cadre de la sixième enquête européenne sur les conditions de travail. Le rapport examine également les initiatives politiques et mesures adoptées par les gouvernements, des partenaires sociaux et des entreprises en ce qui concerne le T/MTIC.

    Source : Eurofound & International Labour Office. (2017). Travailler en tout temps, en tout lieu: les effets sur le monde du travail : synthèse. [Luxembourg : Eurofound, Geneva, ILO], 2 p. Repéré à http://www.ilo.org/wcmsp5/groups/public/—dgreports/—dcomm/—publ/documents/publication/wcms_544225.pdf

Pour télécharger le rapport complet (en anglais seulement) : https://www.eurofound.europa.eu/sites/default/files/ef_publication/field_ef_document/ef1658en.pdf

TRAVAIL DE BUREAU

  • On retrouve des postes d’accueil dans tous les établissements. Souvent, les tâches y sont nombreuses, par exemple téléphonie, enregistrement et surveillance des clients, réception et expédition de documents, administration, etc. Le personnel utilise aussi de multiples équipements: adressographe, numériseur, console téléphonique, matériel informatique, etc. Un nouveau guide de prévention de l’ASSTSAS vous aidera à concevoir un poste d’accueil sécuritaire et fonctionnel ou à corriger les déficiences d’un poste existant.

    Source : Dubé. Jocelyne, & Bertrand, Guy. (Février 2017), OP, 40(1), 6. Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/OP/2017/op401006_am%C3%A9nagement.pdf

  • Les personnes qui passent la plus grande partie de leurs journées devant un écran d’ordinateur, avec clavier, souris et téléphone à portée de main connaissent souvent bien ce que sont les maux de dos ainsi que les douleurs au cou et aux membres supérieurs. Selon l’Institut de la statistique du Québec, près de 30 % des Québécois ont souffert de troubles musculosquelettiques (TMS) ayant nui à leurs activités en 2009, et 60 % d’entre eux associaient leurs douleurs à un travail actuel ou antérieur. L’IRSST étudie sous différents angles les TMS liés au travail à l’ordinateur depuis plusieurs années. Dans la perspective de stimuler la prévention des TMS dans le domaine de la bureautique et de préparer un guide de bonnes pratiques, une équipe a documenté les façons de faire de praticiens et celles mises en œuvre dans les milieux de travail. Ils ont ainsi décrit ce qui se fait au Québec, déterminé les approches les plus prometteuses, les difficultés rencontrées et les conditions de succès.

    Source : Travailler devant un ordinateur : 8 sources pour contrer les TMS. (15 février 2017). IRSST. Actualités. Repéré à http://suivi.lnk01.com/c/443/470d7bda12d76a247171342a8b3172bd33908b926b6b6e7eb525adff1f9eb509

  • Twenty subjects performed typing tasks on a desktop computer and touch-screen tablet in two chairs for an hour each, and the effects of chair, device, and their interactions on each dependent measure were recorded. Biomechanical measures of muscle force, spinal load, and posture were examined, while discomfort was measured via heart rate variability (HRV) and subjective reports. HRV was sensitive enough to differentiate between chair and device interactions. Biomechanically, a lack of seat back mobility forced individuals to maintain an upright seating posture with increased extensor muscle forces and increased spinal compression. Effects were exacerbated by forward flexion upon interaction with a tablet device or by slouching. Office chairs should be designed with both the human and workplace task in mind and allow for reclined postures to off-load the spine. The degree of recline should be limited, however, to prevent decreased lumbar lordosis resulting from posterior hip rotation in highly reclined postures.

    Source : Weston, Eric, Le, Peter, & Marras, William S. (2017). Applied Ergonomics, 62, 83-93. http://dx.doi.org/10.1016/j.apergo.2017.02.013

  • Prolonged sitting is associated with an increased risk of chronic ill-health. Although high levels of sedentary behaviour are documented in desk-based workers, there are few data examining this in organizations with greater job diversity such as the National Health Service (NHS). The purpose of this study was to assess the association of occupational and non-occupational sedentary behaviours with key demographic and occupational characteristics of NHS workers to help inform policy development.

    Source : Mackenzie, K., Till, S., & Basu, S. (2017). Occupational Medicine. Prépublication. https://doi.org/10.1093/occmed/kqx010

  • Identifying risk factors associated with the development of work-related neck pain in office workers is necessary to facilitate the development of prevention strategies that aim to minimise this prevalent and costly health problem. The aim of this systematic review is to identify individual worker (e.g., lifestyle activity, muscular strength, and posture) and workplace (e.g., ergonomics and work environment) physical factors associated with the development of non-specific neck pain in office workers.

    Source : Jun, Deokhoon, Zoe, Michaleff, Johnston, Venerina, & O’Leary, Shaun. (2017). International Archives of Occupational and Environmental Health. Prépublication. doi:10.1007/s00420-017-1205-3

  • Votre posture pour travailler à l’ordinateur peut être à l’origine de bien des maux au dos, au cou, aux coudes, etc., surtout si vous y consacrez beaucoup de temps. Cette fiche technique vous aidera à réduire les risques de développer des douleurs et des inconforts.

    Source : Dubé, Jocelyne. (2017). Ergonomie de bureau : Travail à l’ordinateur. Montréal : ASSTSAS, 2 p. (Fiche technique ; FT16). Repéré à http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/Fiches/FT16-bureau.pdf

  • Le poste d’accueil de tout établissement est un lieu où convergent plusieurs activités : accueil de visiteurs, réception d’appels ou de colis, travail à l’ordinateur, utilisation d’équipement informatique, etc. L’aménagement d’un tel endroit relève donc de la haute voltige. Ce webinaire présente des repères de conception qui vous permettront de tenir compte des multiples exigences liées à un poste d’accueil afin d’assurer la santé et la sécurité des travailleurs. Plusieurs exemples concrets de réalisation sont également présentés.

    Source: Bertrand, Guy, & Dubé, Jocelyne. (Janvier 2017). Aménagement d’un porte d’accueil. [Webinaire]. ASSTSAS. Repéré à http://asstsas.qc.ca/publication/amenagement-dun-poste-daccueil-2017-001

Pour visionner l’enregistrement : http://forum.asstsas.qc.ca/2017-001/lqww5vcwxf52

Pour télécharger la présentation : http://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/Mat_Pedagogique/web_2017-001amenagement_postes_daccueil_01-2017.pdf

TRAVAIL SÉDENTAIRE

  • Les personnes qui passent la plus grande partie de leurs journées devant un écran d’ordinateur, avec clavier, souris et téléphone à portée de main connaissent souvent bien ce que sont les maux de dos ainsi que les douleurs au cou et aux membres supérieurs. Selon l’Institut de la statistique du Québec, près de 30 % des Québécois ont souffert de troubles musculosquelettiques (TMS) ayant nui à leurs activités en 2009, et 60 % d’entre eux associaient leurs douleurs à un travail actuel ou antérieur. L’IRSST étudie sous différents angles les TMS liés au travail à l’ordinateur depuis plusieurs années. Dans la perspective de stimuler la prévention des TMS dans le domaine de la bureautique et de préparer un guide de bonnes pratiques, une équipe a documenté les façons de faire de praticiens et celles mises en œuvre dans les milieux de travail. Ils ont ainsi décrit ce qui se fait au Québec, déterminé les approches les plus prometteuses, les difficultés rencontrées et les conditions de succès.

    Source : Travailler devant un ordinateur : 8 sources pour contrer les TMS. (15 février 2017). IRSST. Actualités. Repéré à http://suivi.lnk01.com/c/443/470d7bda12d76a247171342a8b3172bd33908b926b6b6e7eb525adff1f9eb509

  • Prolonged sitting is associated with an increased risk of chronic ill-health. Although high levels of sedentary behaviour are documented in desk-based workers, there are few data examining this in organizations with greater job diversity such as the National Health Service (NHS). The purpose of this study was to assess the association of occupational and non-occupational sedentary behaviours with key demographic and occupational characteristics of NHS workers to help inform policy development.

    Source : Mackenzie, K., Till, S., & Basu, S. (2017). Occupational Medicine. Prépublication. https://doi.org/10.1093/occmed/kqx010

TRAVAILLEUSE ENCEINTE – GROSSESSE

  • Workers’ reproductive health can be put at risk by hazardous chemicals, such as pesticides and pharmaceuticals, as well as biological, physical, organisational and psychosocial factors. The issue of reproductive OSH risks has largely been focused on women, and mostly pregnant women, but reprotoxic risks can in fact affect both women’s and men’s reproductive health. Reprotoxicants can also affect foetal and human development and effects include miscarriages, malformations and functional deficits. The summary presents in short the results of a report that examines the current knowledge on workplace risks to reproduction. It highlights gaps in that knowledge and recommends ways forward to increase awareness and improve prevention.

    Source : Kuhl, Klaus, Schmitz-Felten, Ellen, Sørig Hougaard, Karin, & Miranowicz-Dzierżawska, Katarzyna. (2017). Luxembourg : European Agency for Safety and Health at Work (EU-OSHA), 61 p. Repéré à https://osha.europa.eu/en/tools-and-publications/publications/summary-state-art-report-reproductive-toxicants?pk_campaign=rss_publication

  • Ce dépliant vise à sensibiliser les femmes enceintes aux risques qu’elles encourent lorsqu’elles sont en contact avec des produits chimiques sur leur lieu de travail, et ce dès le tout début de leur grossesse. Il explique comment repérer les produits susceptibles d’entraîner des effets néfastes sur le déroulement de la grossesse, cite les principales dispositions réglementaires et obligations de l’employeur et incite à prendre contact le plus tôt possible avec son médecin du travail, idéalement au stade du projet de grossesse.

    Source : Institut national de recherche et de sécurité. (2016). Paris : INRS, 1 dépliant. Repéré à http://www.inrs.fr/dms/inrs/CataloguePapier/ED/TI-ED-6261/ed6261.pdf

TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES (TMS)

  • Neck and head posture have been found to have a significant influence on the posture of the lower spine region during lifting and both an extended/upward gaze and a flexed/downward gaze have been hypothesized to lead to increased pain and/or overuse of the neck musculature. As a result, strength training recommendations have turned to the use of a retracted neck posture as being the safer posture to assume during lifting. This study examined trunk and neck muscle activity and lumbar spine posture in seven participants while performing moderate load lifts using a retracted neck posture (chin drawn in posteriorly; recently gaining popularity among coaches, trainers, and physical therapists to reduce neck pain during lifting, and freestyle neck posture (no instructions given).

    Source : Hlavenka, Thomas, M., Christner, Vanessa F.K., & Gregory, Diane E. (2017). Applied Ergonomics, 62, 28-33. http://dx.doi.org/10.1016/j.apergo.2017.02.006

  • De nombreuses études montrent que les techniciens ambulanciers paramédicaux (TAP) ont un taux plus élevé de lésions professionnelles et prennent leur retraite plus tôt que les autres travailleurs de la population y compris ceux du système de santé. Plusieurs TAP quittent leur emploi pour un autre dont les tâches sont moins exigeantes à mesure qu’ils vieillissent. Très peu d’attention a été dirigée sur ce qui se passe réellement sur le terrain lors de situations de travail et les mesures actuelles d’exposition aux facteurs de risque s’avèrent souvent insuffisantes. Ce projet avait donc pour objectif de décrire le contexte de travail des TAP et de quantifier leur exposition aux facteurs de risque de troubles musculosquelettiques.

    Source: Corbeil, Philippe, Plamondon, André, Tremblay, Angelo, Prairie, Jérôme, Larouche, Dominique, Hegg-Deloye, Sandrine. (2017). Mesure de l’exposition du technicien ambulancier paramédical aux facteurs de risque de troubles musculosquelettiques. Montréal : Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail, xi, 108 p. (Rapports scientifiques R-944). Repéré à http://www.irsst.qc.ca/media/documents/PubIRSST/R-944.pdf

  • The objective of this systematic review was to synthesize evidence on the effectiveness of workplace-based return-to-work (RTW) interventions and work disability management (DM) interventions that assist workers with musculoskeletal (MSK) and pain-related conditions and mental health (MH) conditions with RTW. The authors followed a systematic review process developed by the Institute for Work & Health and an adapted best evidence synthesis that ranked evidence as strong, moderate, limited, or insufficient.

    Source: Cullen, K.L., Irvin, E., Collie, A., Clay, F., Gensby, U., Jennings, P.A…. Shourie, S. (2017). Journal of Occupational Rehabilitation. Prépublication. 1-15. doi:10.1007/s10926-016-9690-x

  • Les personnes qui passent la plus grande partie de leurs journées devant un écran d’ordinateur, avec clavier, souris et téléphone à portée de main connaissent souvent bien ce que sont les maux de dos ainsi que les douleurs au cou et aux membres supérieurs. Selon l’Institut de la statistique du Québec, près de 30 % des Québécois ont souffert de troubles musculosquelettiques (TMS) ayant nui à leurs activités en 2009, et 60 % d’entre eux associaient leurs douleurs à un travail actuel ou antérieur. L’IRSST étudie sous différents angles les TMS liés au travail à l’ordinateur depuis plusieurs années. Dans la perspective de stimuler la prévention des TMS dans le domaine de la bureautique et de préparer un guide de bonnes pratiques, une équipe a documenté les façons de faire de praticiens et celles mises en œuvre dans les milieux de travail. Ils ont ainsi décrit ce qui se fait au Québec, déterminé les approches les plus prometteuses, les difficultés rencontrées et les conditions de succès.

    Source : Travailler devant un ordinateur : 8 sources pour contrer les TMS. (15 février 2017). IRSST. Actualités. Repéré à http://suivi.lnk01.com/c/443/470d7bda12d76a247171342a8b3172bd33908b926b6b6e7eb525adff1f9eb509

  • Twenty subjects performed typing tasks on a desktop computer and touch-screen tablet in two chairs for an hour each, and the effects of chair, device, and their interactions on each dependent measure were recorded. Biomechanical measures of muscle force, spinal load, and posture were examined, while discomfort was measured via heart rate variability (HRV) and subjective reports. HRV was sensitive enough to differentiate between chair and device interactions. Biomechanically, a lack of seat back mobility forced individuals to maintain an upright seating posture with increased extensor muscle forces and increased spinal compression. Effects were exacerbated by forward flexion upon interaction with a tablet device or by slouching. Office chairs should be designed with both the human and workplace task in mind and allow for reclined postures to off-load the spine. The degree of recline should be limited, however, to prevent decreased lumbar lordosis resulting from posterior hip rotation in highly reclined postures.

    Source : Weston, Eric, Le, Peter, & Marras, William S. (2017). Applied Ergonomics, 62, 83-93. http://dx.doi.org/10.1016/j.apergo.2017.02.013

  • Identifying risk factors associated with the development of work-related neck pain in office workers is necessary to facilitate the development of prevention strategies that aim to minimise this prevalent and costly health problem. The aim of this systematic review is to identify individual worker (e.g., lifestyle activity, muscular strength, and posture) and workplace (e.g., ergonomics and work environment) physical factors associated with the development of non-specific neck pain in office workers.

    Source : Jun, Deokhoon, Zoe, Michaleff, Johnston, Venerina, & O’Leary, Shaun. (2017). International Archives of Occupational and Environmental Health. Prépublication. doi:10.1007/s00420-017-1205-3

  • Ce numéro spécial s’intéresse aux liens, rarement explorés, entre dimensions physiques et psychiques de la santé au travail. Si, à première vue, dans une approche globale de la santé, ces deux dimensions seraient évidemment et naturellement liées, à regarder de près la jurisprudence, le déploiement de la prévention sur le terrain, ou encore les travaux académiques sur la santé au travail, troubles et risques, physiques et mentaux, semblent plutôt segmentés, voire cloisonnés. Un système d’oppositions binaires entre activités, risques et troubles, socialement situés, perdure, renforçant les frontières entre corps et âme. Ce numéro, en croisant le regard de chercheurs et de praticiens de disciplines diverses (ergonomie, droit du travail, médecine, psychologie, sociologie) offre, avec ses cinq articles et deux entretiens, un vaste panorama de réflexions sur l’articulation entre corps et esprit en santé au travail et réaffirme que le travail a des effets conjugués sur l’un comme sur l’autre.

    Source : « Mal aux pattes à en pleurer » : penser les articulations entre santé physique et santé mentale au travail. (2017). Pistes : Perspectives interdisciplinaires sur le travail et la santé, 19(1). Repéré à http://pistes.revues.org/4913

  • Une maladie professionnelle engage la responsabilité de l’employeur. Elle ouvre sur un contentieux dans lequel l’arbitrage scientifique est attendu essentiellement de l’épidémiologie. Cet enjeu pèse sur la compréhension des liens entre santé et travail, car il focalise l’attention sur les relations causales simples et tend à laisser dans l’ombre les effets liés au contexte et à l’histoire. L’auteur présente le cas d’une salariée qui illustre l’importance de ces dimensions. À la suite d’une exposition prolongée à un stress psychosocial et à de fortes contraintes gestuelles et posturales, elle a été traitée pour une hypertension artérielle, pour une dépression et pour une longue série de troubles musculo-squelettiques. Ce cas permet d’attirer l’attention sur le rôle central de l’inflammation et du stress oxydant, non seulement en matière de liens entre souffrance psychique et atteintes du corps mais, au-delà, pour la compréhension des interactions entre les différentes contraintes et nuisances du travail, agressions toxiques comprises.

    Source : Davezies, Philippe. (2017). Pistes : Perspectives interdisciplinaires sur le travail et la santé, 19(1), 25 p. Repéré à http://pistes.revues.org/pdf/4953

VACCINATION DU PERSONNEL

  • La vaccination antigrippale des professionnels de santé semble représenter l’une des actions préventives des plus efficaces face à une pathologie à haut risque d’épidémie nosocomiale et potentiellement grave en milieu gériatrique. Ce travail avait pour objectif de faire une mise au point sur le statut vaccinal antigrippal chez le personnel soignant en gériatrie et les raisons expliquant leur réticence vis-à-vis de cette vaccination, afin d’émettre des propositions d’amélioration de la couverture vaccinale. Une recherche bibliographique des articles publiés depuis 2000 dans le domaine de la gériatrie, des maladies infectieuses ou de la pneumologie a été réalisée, essentiellement sur PubMed.

    Source : Contal, E., Putot, A., Dipanda, M., Perrin, S., Asgassou, S., Sordet-Guépet, H., & Manckoundia, P. (2016). Revue d’Épidémiologie et de Santé Publique, 64(6), 415-423. http://dx.doi.org/10.1016/j.respe.2016.06.333

Pour accéder gratuitement à un compte rendu de cette étude : http://www.camip.info/nous-avons-lu-pour-vous/Sante-au-travail-et-sante-publique/Vaccinations/article/la-couverture-vaccinale-contre-la

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s