Agressions / violence : nouveautés 07/2018

Agressions et violenceVoici les nouveautés portant sur les agressions ou la violence dans les milieux de la santé et en milieu du travail plus généralement. On y trouve, entre autres, une analyse systématique de la littérature sur la prévalence des agressions par les patients en milieu d’hébergement psychiatrique, un article sur les stratégies pour réduire le recours à la contention, notamment par la désescalade, et un rapport de l’OIT  qui présente le cadre conceptuel de la violence au travail ainsi qu’une sélection de dispositions réglementaires et d’instruments normatifs conçus pour contrer ce phénomène.

Ressource en accès restreint (acheter à l'éditeur ou demandez un prêt entre bibliothèques)La majorité des documents sont en accès libre; ceux assortis d’une icône de cadenas sont disponibles pour achat auprès de l’éditeur ou en prêt entre bibliothèques.

Aggression in mental health residential facilities: A systematic review and meta-analysis. Ressource en accès restreint (acheter à l'éditeur ou demandez un prêt entre bibliothèques)Aggression and Violent Behavior, Prépublication, 2018.
https://doi.org/10.1016/j.avb.2018.06.002

This systematic review aims to estimate the prevalence of aggression exhibited by patients living in community residential facilities and to identify risk factors for such aggression. Studies reporting the number of patients who perpetrated aggressive behavior in residential facilities were included. Methodological quality, publication bias, and the role of moderators were assessed. Ten studies met the inclusion criteria, for a total sample of 3760 patients. The pooled prevalence of aggression in residential facilities was 29% (95% CI 0.17–0.42) with a high heterogeneity and variability among studies. History of violence, personality disorders, lifetime substance and alcohol misuse were found significantly associated with aggression. Authors conclude that aggression in residential care services is common, and that certain individual factors are associated to an increased risk for such aggression.

Organisation des services d’urgences hospitalières pour la clientèle nécessitant des soins psychiatriques : modèles et interventions visant à réduire la durée de séjour et les temps d’attente – Plan de réalisation.
Source : Québec: UETMISSS, CIUSSS Capitale Nationale, 2018.

Depuis novembre 2015, la Direction des programmes Santé mentale et Dépendances (DSMD) du CIUSSS de la Capitale – Nationale est devenue responsable de l’ensemble des activités de psychiatrie de la région. Cette nouvelle responsabilité représente une occasion de revoir l’organisation des services en psychiatrie dans la région. La DSMD a ainsi planifié, pour les prochaines années, une série de projets de transformation qui s’appuient sur le Plan d’action en santé mentale 2015-2020 et sur le Plan stratégique 2015-2020 du MSSS, mettant notamment en priorité la réorganisation des services de psychiatrie d’urgence. Parmi les objectifs de cette réorganisation figurent l’amélioration du délai de prise en charge des usagers qui séjournent aux urgences hospitalières pour un état de crise de nature psychiatrique, de même que la réduction du nombre de ces usagers qui seront hospitalisés. Pour appuyer ses décisions sur les données probantes, la DSMD a fait appel à l’Unité d’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé et services sociaux. La présente ETMI a pour but d’identifier à partir de la littérature : 1) les interventions et les modèles d’organisation des services de psychiatrie d’urgence intra-hospitaliers implantés ailleurs au Canada et dans des pays comparables qui ont visé à réduire la durée de séjour et les temps d’attente pour la clientèle ambulatoire et sur civière, et 2) les étapes de la trajectoire de services lors d’un séjour à l’urgence pour chacune de ces interventions et modèles d’organisation de services identifiés.

Reducing restrictive practice in adult services: not only an issue for mental health professionals.
Ressource en accès restreint (acheter à l'éditeur ou demandez un prêt entre bibliothèques)Source : British Journal of Nursing, 27(9), 479‑485, 2018. https://doi.org/10.12968/bjon.2018.27.9.479

Reducing ‘restrictive practices’ is an issue of national importance, yet there is poor awareness of the issue in mainstream adult services. This article seeks to raise awareness of restrictive practices and suggest the way forward. It highlights the importance of good de-escalation skills, which, if adopted early in therapeutic relationships, may help reduce the occurrence of challenging behaviours and situations. Behavioural support plans that adopt a biopsychopharmacosocial approach (BPPS) detail a range of interventions for managing challenging behaviours. Tailored support that follows a BPPS approach could reduce incidents of challenging behaviour, reduce costly observation, improve the patient experience and protect the patient’s liberty.

Réunion d’experts sur la violence contre les femmes et les hommes dans le monde du travail: Rapport soumis pour discussion à la Réunion d’experts sur la violence contre les femmes et les hommes dans le monde du travail (Genève, 3-6 octobre 2016).
Source : Genève: Bureau international du travail, Département des conditions de travail et de l’égalité.

L’Organisation mondiale du Travail a attiré l’attention sur la nécessité d’inscrire la lutte contre la violence dans le monde du travail dans un cadre international. Préparé en vue de la Conférence internationale du Travail de juin 2018, ce rapport présente le cadre conceptuel de la violence au travail, ainsi qu’une sélection de dispositions réglementaires et d’instruments normatifs conçus pour contrer ce phénomène dans différentes régions du monde. En outre, le rapport examine les aspects relatifs à l’indemnisation des lésions attribuables à la violence en milieu de travail.

Taking Action Against Acts of Workplace Violence. EHS Today, 17 juin 2018.

With active shooting incidents permeating media,  how can companies prepare?

Verbal Abuse Is Still Violence, Joint Commission Says.
Source : ONS Voice. (2018, juin 20).

Healthcare workers, especially nurses, are less likely to report incidents of workplace violence, including verbal abuse from patients, families, and coworkers, according to a sentinel event alert the Joint Commission released in April.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s