Déplacement de personnes : nouveautés 07/2018

pdsb_1Ce mois-ci, nous vous signalons une seule nouveauté concernant le déplacement des personnes, un article intéressant et accessible publié dans Prévention au travail.

Principes pour le déplacement sécuritaire des bénéficiaires : pourquoi est-ce difficile de les appliquer?
Source : Bilodeau, M. (2018). Prévention au travail, 31(2), 24‑25.

L’organisation et le rythme de travail des préposés aux bénéficiaires, ainsi que l’environnement dans lequel ils l’exercent, rendent difficile l’application de certains principes de santé et de sécurité (SST) de base qu’on leur a enseignés.

Nous prenons cette occasion de vous suggérer quelques ressources pour en savoir plus sur la recherche dont est issu cet article.

Rapport de recherche

Aubry, F., Feillou, I., Torres, M., Ledoux, É., Couturier, Y., & Desmarais, L. (2017). Comprendre l’influence de la régulation des contraintes temporelles sur l’appropriation des principes généraux de déplacement sécuritaire des bénéficiaires par les recrues préposés aux bénéficiaires (Rapport scientifique No. R-998) (p. xii, 122). Montréal: IRSST.

Conférences

Aubry, F., & Feillou, I. (2018, juin). L’influence des rythmes de travail sur l’appropriation et l’application des principes de déplacement sécuritaire des bénéficiaires par les préposés dans les centres d’hébergement du Québec. Présenté à IRSST – Rendez-vous de la science – 12 juin 2018, Montréal.

François Aubry, professeur à l’Université du Québec en Outaouais, explique pourquoi il faut prendre en compte le contexte de travail des préposés aux bénéficiaires dans le développement des programmes de formation en SST.
Enregistrement vidéo
Diaporama

Illustration : 3 préposés souffrant de TMSAubry, F. (2017, avril). Prévenir les troubles musculosquelettiques chez les préposés aux bénéficaires : obstacles à l’usage des PDSB et leviers d’intervention. Présenté à TMS : la cible à atteindre – Colloques régionaux de l’ASSTSAS 2017.

Selon les plus récentes données, les préposés aux bénéficiaires subissent une large part des lésions professionnelles recensées pour le secteur professionnel « santé et services sociaux ». La majorité de ces lésions (dos et membres supérieurs) sont développées par les PAB œuvrant en CHSLD. Elles sont liées principalement aux « efforts excessifs » déployés lors de tâches d’assistance au déplacement de clients. Une application adéquate des PDSB permettrait pourtant de les éviter. Quelles sont les réticences des préposés en CHSLD face à l’appropriation et à l’application des PDSB et les leviers permettant de surmonter ces obstacles ?
Diaporama

ArticleCouverture de la revue OP

Aubry, F., Feillou, I., (2017). Appropriation et application des PDSB par les préposés.  OP 40(3), 21-23.

Un rapport de recherche récemment soumis à l’IRSST (Aubry, et al., soumis) aborde la question des obstacles et des leviers à l’appropriation et l’application des Principes pour le déplacement sécuritaire des bénéficiaires (PDSB) par les préposés aux bénéficiaires (PAB) dans les CHSLD.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s