Risques physiques : nouveautés septembre 2018

Risques physiquesVoici deux articles sur l’exposition au bruit en milieu de travail et une étude longitudinale sur les risques de cancer chez les technologues en médicine nucléaire. Les deux premiers articles sont en accès libre, tandis que le dernier est disponible via un abonnement du réseau documentaire SST.

Bruit
The acute effect of exposure to noise on cardiovascular parameters in young adults
Source : Journal of Occupational Health 60(4), juillet 2018

Objective : In this study, an experiment was conducted to examine whether noise exposure produced acute changes in cardiovascular responses, and whether these responses differed based on psychoacoustic parameters to noises of low to high intensity. Methods: Thirty healthy subjects were enrolled. Three industrial noises were binaurally presented with a supraaural earphone. The sound levels of noise were <55, 75, and 90 dB. Each noise was continued for 20 min and the electrocardiogram was simultaneously recorded. Results: The results showed a statistically significant increase in systolic blood pressure (SBP) at the 90 dB sound level. The study estimated a blood pressure increase of 0.85 mmHg/10 dB and 0.71 mmHg/10 dB in SBP and diastolic blood pressure (DBP), respectively. These results suggest that exposure to noise, particularly high-frequency noise, negatively impacts blood pressure. The tonality and fluctuation strength of noise especially impacts systolic blood pressure. Conclusions: The psycho-acoustic parameters of noise should be considered when evaluating the impact of noise exposure.

Canadiens vulnérables au bruit en milieu de travail
Source : Rapports sur la santé 29(8), août 2018

Contexte : Les lois relatives à la santé et à la sécurité visent à protéger les travailleurs des dangers, y compris du bruit excessif. Cependant, certains travailleurs ne sont pas tenus d’utiliser des dispositifs de protection de l’ouïe en cas d’exposition à du bruit intense et ils peuvent en subir les répercussions néfastes, notamment des troubles auditifs et des acouphènes. Données et méthodes : Les données pour les personnes âgées de 19 à 79 ans (n = 6 571) ont été recueillies de 2012 à 2015 dans le cadre de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé. Les personnes exposées à du bruit intense en milieu de travail sont celles qui doivent élever la voix pour communiquer avec une personne se trouvant à la distance d’un bras. Les travailleurs vulnérables sont ceux qui ne sont pas tenus d’utiliser, pendant leur travail dans des environnements bruyants, des dispositifs de protection de l’ouïe et qui ne les utilisent que parfois, rarement ou jamais. Résultats : On estime que 11 millions de Canadiens (43 %) ont travaillé dans des environnements bruyants et que plus de 6 millions d’entre eux (56 %) sont classés comme étant vulnérables au bruit en milieu de travail. Même si le pourcentage de femmes vulnérables (72 %) était supérieur à celui des hommes (48 %), le nombre d’hommes dépassait celui des femmes dans ce contexte pour atteindre 3,7 millions (par rapport à 2,4 millions de femmes). Les travailleurs autonomes étaient plus susceptibles d’être vulnérables que les employés, tout comme les cols blancs étaient plus susceptibles d’être vulnérables que les cols bleus. Les travailleurs vulnérables étaient plus enclins à déclarer souffrir de troubles auditifs et d’acouphènes que les personnes n’ayant jamais travaillé dans un environnement bruyant. Interprétation : Un pourcentage élevé de travailleurs exposés à un milieu de travail bruyant était vulnérable parce que l’utilisation d’un dispositif de protection de l’ouïe n’était pas obligatoire ni courante.

Radiation

Work history and radioprotection practices in relation to cancer incidence and mortality in US radiologic technologists performing nuclear medicine procedurescad-bl-pt
Source : Occup Environ Med 75(8), août 2018

The aim of this study was to estimate the risk of cancer in technologists working in nuclear medicine (NM) in relation to work history, procedures performed and radioprotection practices. From the US Radiologic Technologists cohort study, 72 755 radiologic technologists who completed a 2003–2005 questionnaire were followed for cancer mortality through 31 December 2012 and for cancer incidence through completion of a questionnaire in 2012–2013. We observed no increased risk of cancer incidence or death among workers who ever performed NM procedures. HRs for cancer incidence but not mortality were higher for technologists who began performing therapeutic procedures in 1960 and later compared with the 1950s. Frequency of performing diagnostic or therapeutic NM procedures and use of radioprotection measures were not consistently associated with cancer risk. In conclusion, cancer incidence and mortality were not associated with NM work history practices, including greater frequency of procedures performed.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s