Agressions et violence : nouveautés octobre 2018

Agressions et violenceVoici de nouvelles publications au sujet des agressions ou de la violence dans le secteur de la santé et des affaires sociales, repérées au cours du dernier mois.Les articles traitent des interactions avec des patients au comportement agressif ou difficile, de soutien entre pairs pour réduire les blessures parmi les préposés aux bénéficiaires, de statistiques et de données sur la violence en milieu de travail et de modèles et de stratégies pour la réduction de la violence dans les établissements.

Tous les liens renvoient à la nouvelle version du blogue Coin de la documentaliste, hébergée désormais sur les serveurs de l’ASSTSAS.

Ergonomie et aménagement

Initiative takes aim at reducing hospital violence
Le groupe de travail sur la réduction de la violence de l’hôpital de Saint-Barnabas a développé une stratégie en trois volets pour remédier aux vulnérabilités: une redéfinition physique et fonctionnelle de la zone de triage du service des urgences; le regroupement en cohorte de patients en état d’ébriété, aux problèmes comportementaux et/ou sans-abri et la normalisation de l’évaluation et du traitement de ces patients à haut risque; la gestion de programmes incluant la formation des employés à l’utilisation des techniques de désamorçage verbal et de l’outil de communication SBAR, ainsi que de nouvelles politiques, procédures et indicateurs.

Données et statistiques

Gender differences in injuries attributed to workplace violence in Ontario 2002–2015
Cette étude trouve une augmentation des différences hommes/femmes en ce qui a trait à la violence en milieu de travail, motivée par l’augmentation du taux de violence en milieu de travail chez les femmes. Le risque relatif de blessures diffère selon le secteur.

L’objectif de cette étude était d’évaluer les rapports, la surveillance et l’utilisation des données sur la violence au travail dans les services de santé de Victoria. À partir d’entrevues, les auteurs ont identifié trois thèmes : (a) la sous-déclaration de la violence au travail, (b) des directives incohérents qui ont mené à un codage variable et subjectif des données et (c) l’utilisation des données pour informer le développement et la mise en oeuvre de systèmes pour prévenir la violence. Les auteurs formulent des recommandations.

Équipes de soins (infirmières, préposés aux bénéficiaires)

En raison des effets néfaste des pratiques de contention sur les patients et sur le personnel infirmier, il est recommandé d’utiliser une approche collaborative et d’engager le patient afin de réduire le recours à ces pratiques. Cette étude explore la perception du personnel infirmier de cette approche.

Les préposés aux bénéficiaires risquent de subir des blessures en raison d’actes de violence par les bénéficiaires. Rassembler ces travailleurs afin d’échanger des trucs, des ressources et des procédures sécuritaires peut augmenter le soutien qu’ils reçoivent, au-delà de ce que leur offre leur employeur.

Par une mise en situation, cet article détaille les composants d’un incident d’agressivité verbale de la part d’une patiente et propose des stratégies pour rétablir une interaction calme et collaborative.

Modèles et stratégies pour la prévention de la violence

Sont présentés et discutés les usages possibles d’un modèle qualitatif d’intervention sur des situations de violences en milieu professionnel. Dans le prolongement d’un travail antérieur de conception du modèle théorique, l’intérêt de disposer d’une représentation causale des divers motifs de formation des violences, ceci en complément des approches quantitatives à finalité diagnostique pour agir en prévention, est argumenté.

Cette conférence de 60 minutes a été présenté sous forme de webinaire en juillet 2018 par la Joint Commission, organisme d’accréditation d’institutions et de programmes en santé aux États-unis et par OSHA. Les conférenciers présentent un survol des lignes directrices de l’OSHA pour la prévention de la violence auprès des travailleurs du milieu de la santé et des services sociaux ainsi qu’une discussion d’une étude d’intervention qui a permis de réduire les événements violents dans plusieurs hopitaux. Les diapositives des conférenciers, les questions des participants et leurs réponses ainsi que plusieurs documents connexes sont disponibles sur la page du webinaire.

Recherches

Une équipe de recherche a découvert un lien dans le cerveau de souris entre le rythme circadien et le comportement agressif. Cette découverte est particulièrement intéressant pour les patients atteints du syndrome d’Alzheimer qui manifestent des comportements agressifs la nuit.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s